Xenelys Cosmeceuticals  - Message ou slogan
RSS Devenir Fan

Articles récents

Diète alternée et changements métaboliques
Les polyphénols: absorption et effets sur l'organisme
Les fibres alimentaires bonnes pour les athlètes
poivron farcie au thon et yaourt
La salade verte un alimentsanté qui cache son jeu

Articles les plus populaires

Carnosine: le nouveau resveratrol ?
Bien dormir, bien manger ou les bienfaits de la paresse
le resveratrol serait bon pour les muscles ?
Le resveratrol: la fin d'un mythe?
Les tomates vertes feraient maigrir ?

Catégories

bien être
l'aliment de la semaine
Nutrition Diabète Sport
Recette de la semaine
Santé

Archives

décembre 2017
novembre 2017
juin 2017
mai 2017
avril 2017
mars 2017
février 2017
janvier 2017
décembre 2016
novembre 2016
octobre 2016
septembre 2016
juillet 2016
juin 2016
mai 2016
avril 2016
mars 2016
février 2016
janvier 2016
décembre 2015
novembre 2015
octobre 2015
septembre 2015
août 2015
juillet 2015
juin 2015
mai 2015
avril 2015
mars 2015
février 2015
janvier 2015
décembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
septembre 2014
août 2014
juillet 2014
juin 2014
mai 2014
avril 2014
mars 2014
février 2014
janvier 2014
décembre 2013
novembre 2013
octobre 2013
septembre 2013
août 2013
juillet 2013
juin 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
janvier 2013
décembre 2012
novembre 2012
octobre 2012
septembre 2012

fourni par

Nutrition

Les édulcorants du glucose feraient grossir !


Les édulcorants du saccharose feraient grossir ! 

(plante d'Agave)












Une nième étude publiée dans la revue « Appetite » montre une augmentation de poids chez des rats nourris avec soit de l’aspartame soit de la saccharine ou du saccharose (sucre de table).

Feijó FD, Ballard CR, Foletto KC, Batista BA, Neves AM, Ribeiro MF, Bertoluci MC.
Appetite. 2012 Oct 23;60C:203-207. doi: 10.1016/j.appet.2012.10.00


Cette étude dura 12 semaines et a été réalisée sur des rats. Le protocol consiste à séparer trois groupes d’animaux, ayant un accès libre à une alimentation normale et pour lesquels une gourde contenant du yaourt avec soit du saccharose, de la saccharine ou de l’aspartame était présentée aux animaux 5jours par semaines. Les rats ont été pesés avant et pendant l’étude et la prise calorique a été mesurée à la fin de chaque semaine.

Il n’y a pas de différence de quantité de yaourt consommée entre les groupes, ni de différences concernant la quantité de calories prises par semaines (1,45kcal/g/semaine pour les trois groupes).

Ce qui surprend dans cette étude c’est que même si les trois groupes d’animaux ingèrent la même quantité de calories, les variations de poids sont différentes. Ainsi les groupes saccharine et aspartame prennent  67 %et 63 % de poids en plus respectivement contre seulement 13% chez les animaux du groupe saccharose.

Les animaux sous édulcorant mangent légèrement plus la nourriture standard afin de compenser les faibles calories dues aux édulcorants mais au bout du compte la quantité de calorie est comparable à celle du groupe saccharose. Les auteurs de cette étude citent d’autres études similaires aboutissant aux mêmes résultats.

Plusieurs explications possibles mais non démontrées dans cette étude.
1)      La saccharine stimule la sécrétion d’insuline, induisant alors une augmentation des capacités de stockage des lipides dans les tissus périphériques.
2)      Les édulcorants du glucose n’induisent pas une augmentation de la température corporelle post-prandiale qui permet de dissiper l’excédent d’énergie sous forme de chaleur. 
3)      Les auteurs ont oublié de mentionner l’étude publiée par l’équipe du Dr leturque montrant que les édulcorants du glucose étaient capables de stimuler le transport de glucose dans l’intestin en agissant sur un récepteur sensible au gout sucré (sweet taste receptor TR3).

Le Gall M, Tobin V, Stolarczyk E, Dalet V, Leturque A, Brot-Laroche E.
J Cell Physiol. 2007 Dec;213(3):834-43

Les limites de cette étude sont aussi  l’absence de mesures de constantes métaboliques comme la glycémie, l’insulinémie, les triglycérides. L’utilisation de cages métaboliques aurait été utile car elle aurait permis d’estimer les variations de température corporelle et les échanges gazeux, bons indicateurs de l’activité métabolique.

Enfin les auteurs reconnaissent que cette étude aurait plus d’intérêt si elle était réalisée chez l’homme. Toutefois, de plus en plus d’études démontrent que la prise d’édulcorant n’est pas anodine et peu entrainer une prise de poids.

L’utilisation de fructose ayant un indice glycémique plus faible que le saccharose peut atténuer la sécrétion d’insuline post-prandiale.      

1 commentaire pour Les édulcorants du glucose feraient grossir !:

Commentaires RSS
Xenelys on mardi 4 décembre 2012 07:54
Bonjour, merci de votre commentaire. L'agave illustre cet article car il est courant de voir la mention "edulcorant" chez certains revendeurs, et contrairement aux idées reçus il a un indice glycémique élevé. L'article n'est pas parfait et les limites sont mentionnées en fin d'article mais il y a de nombreuses études rejoignent cette conclusion. Les édulcorants en activant les récepteurs du gout sucré (sweet recepteur)entrainent une réponse céphalique d'insulino-sécrétion augmentant alors l'appétit.
Répondre au commentaire

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment