Xenelys Cosmeceuticals  - Message ou slogan
RSS Devenir Fan

Articles récents

Les fibres alimentaires bonnes pour les athlètes
poivron farcie au thon et yaourt
La salade verte un alimentsanté qui cache son jeu
La banane ferait grossir ? soyons sérieux
le lait concentré: Aliment de récupération du sportif

Articles les plus populaires

Carnosine: le nouveau resveratrol ?
Bien dormir, bien manger ou les bienfaits de la paresse
le resveratrol serait bon pour les muscles ?
Le resveratrol: la fin d'un mythe?
Les tomates vertes feraient maigrir ?

Catégories

bien être
l'aliment de la semaine
Nutrition Diabète Sport
Recette de la semaine
Santé

Archives

juin 2017
mai 2017
avril 2017
mars 2017
février 2017
janvier 2017
décembre 2016
novembre 2016
octobre 2016
septembre 2016
juillet 2016
juin 2016
mai 2016
avril 2016
mars 2016
février 2016
janvier 2016
décembre 2015
novembre 2015
octobre 2015
septembre 2015
août 2015
juillet 2015
juin 2015
mai 2015
avril 2015
mars 2015
février 2015
janvier 2015
décembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
septembre 2014
août 2014
juillet 2014
juin 2014
mai 2014
avril 2014
mars 2014
février 2014
janvier 2014
décembre 2013
novembre 2013
octobre 2013
septembre 2013
août 2013
juillet 2013
juin 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
janvier 2013
décembre 2012
novembre 2012
octobre 2012
septembre 2012

fourni par

Nutrition

Vitamine D et diabète

 
La vitamine D est importante dans le métabolisme du calcium, transport intestinal et calcification des os. Cette vitamine est produite par la peau, à partir du cholestérol et sous l’action des rayons UV. Le 7,8 dihydroxycholesterol est alors transformé en cholécalciférol ou vitamine D3. Cette vitamine D3 est ensuite transformée en deux formes actives , la 25 hydroxyvitamine D3 et la 1,25 dihydroxyvitamine D3.
La vitamine D3 est présente en grande quantité dans les poissons gras, beurre d’été mais des huiles sont maintenant supplémentées en vitamine D.
La concentration sanguine doit avoisiner les 80-120 mM.
Il apparaît de plus en plus dans des études cliniques et scientifiques, que la vitamine D3 ne serait pas seulement importante dans le métabolisme du calcium mais interviendrait aussi  dans le métabolisme du glucose et jouerait un rôle dans l’obésité et le diabète de type 2 (non-insulino dépendant).
De faibles concentrations plasmatiques en 25 hydroxyvitamine D(25OHvitD) ont été associées avec le développement de l’obésité, du syndrome métabolique ou de maladies cardiovasculaires. Les concentrations en 25OH vitD et en calcium sanguin diminuent avec l’augmentation de l’adiposité chez l’homme. Les raisons de tels dérèglements ne sont pas encore bien connues.
Un supplément en vitamine D chez des patients atteints de diabète de type1 et 2, améliore le contrôle glycémique et baisse l’hémoglobine glycosylée (Hba1c)
Harris SS, Pittas AG, Palermo NJ.
Diabetes Obes Metab. 2012 Sep;14(9):789-94. doi: 10.1111/j.1463-1326.2012.01605.x. Epub 2012 May 8
 
Récemment une étude in vitro sur un modèle cellulaire d’adipocytes, suggère que la vitamine D3 activerait le transport de glucose dans ces cellules.
 
Le glucose est une source d’énergie pour nos muscles et en excès est stocké dans le tissu adipeux. Pour entrer dans les cellules musculaires ou les adipocytes, le glucose doit emprunter le transporteur de glucose GLUT4 qui permet le passage du glucose à travers la membrane cellulaire. GLUT4 a la particularité d’être en « réserve » dans la cellule, dans des vésicules, et sous l’action de l’insuline ou de la contraction musculaire, les vésicules migrent vers la membrane cellulaire afin d’augmenter les capacités de transport du glucose.


Le tissus adipeux et les muscles de part leur masse totale, jouent un rôle important dans le maintient de la glycémie en « pompant » le glucose sanguin en grande quantité.

Au cours du diabète, une insulino-résistance s’installe, l’insuline est moins efficace à activer le transport de glucose dans les muscles et le tissu adipeux et la glycémie devient plus élevée dans le temps.
 
Le transporteur GLUT4 est donc une cible de développement de molécules antidiabétiques capables d’activer GLUT4 indépendamment des modes d’actions de l’insuline.

L’étude réalisée dans des adipocytes, montre que l’apport de 1,25 dihydroxyvitamine D est capable de stimuler le transport de glucose.
Le 1,25 dihydroxyvitamine D stimule la translocation de GLUT4 d’un compartiment intracellulaire vers la membrane plasmique, augmentant ainsi les capacités de transport de glucose. Ce mode d’action est encore mal connu, la vitamine D se fixe sur un récepteur mais les voies de signalisation intracellulaires sont indépendantes de celles de l’insuline.
Ce critère est important car dans un système résistant à l’insuline comme le diabète, une molécule capable d’activer GLUT4 par une voie intracellulaire sera efficace.

Cette étude met en évidence d’un point de vue cellulaire, ce qui a été suggéré dans des études cliniques montrant un bénéfice de suppléments en vitamine D sur la glycémie.

On peut alors imaginer, un supplément en vitamine D en association au traitement anti diabétique afin d’améliorer le contrôle glycémique. Néanmoins, avant de vous jeter sur les compléments riches en vitamine D chez votre pharmacien, il bon de se rappeler que la vitamine D est une hormone stéroïdienne et qu’elle peut interagir dans le foie avec le métabolisme d’autres médicaments.
Tam TW, Akhtar H, Arnason JT, Cvijovic K, Boon H, Cameron DW, Drouin CE, Jaeger W, Tsuyuki RT, Vohra S, Foster BC.
J Pharm Pharm Sci. 2011;14(1):1-16.
 
 
 
 
 

0 commentaires pour Vitamine D et diabète:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment