Xenelys Cosmeceuticals  - Message ou slogan
RSS Devenir Fan

Articles récents

Les fibres alimentaires bonnes pour les athlètes
poivron farcie au thon et yaourt
La salade verte un alimentsanté qui cache son jeu
La banane ferait grossir ? soyons sérieux
le lait concentré: Aliment de récupération du sportif

Articles les plus populaires

Carnosine: le nouveau resveratrol ?
Bien dormir, bien manger ou les bienfaits de la paresse
le resveratrol serait bon pour les muscles ?
Le resveratrol: la fin d'un mythe?
Les tomates vertes feraient maigrir ?

Catégories

bien être
l'aliment de la semaine
Nutrition Diabète Sport
Recette de la semaine
Santé

Archives

juin 2017
mai 2017
avril 2017
mars 2017
février 2017
janvier 2017
décembre 2016
novembre 2016
octobre 2016
septembre 2016
juillet 2016
juin 2016
mai 2016
avril 2016
mars 2016
février 2016
janvier 2016
décembre 2015
novembre 2015
octobre 2015
septembre 2015
août 2015
juillet 2015
juin 2015
mai 2015
avril 2015
mars 2015
février 2015
janvier 2015
décembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
septembre 2014
août 2014
juillet 2014
juin 2014
mai 2014
avril 2014
mars 2014
février 2014
janvier 2014
décembre 2013
novembre 2013
octobre 2013
septembre 2013
août 2013
juillet 2013
juin 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
janvier 2013
décembre 2012
novembre 2012
octobre 2012
septembre 2012

fourni par

Nutrition

Pour moins manger il faut mastiquer


Il faut bien mâcher quand on mange !
Voilà une recommandation de maman qui s’avère être importante pour notre comportement alimentaire.

Plusieurs études ont démontré que manger lentement en mastiquant bien les aliments permettait d’accélérer la satiété (disparition de la sensation de faim).
Une étude récente tend à démontrer que le fait de mastiquer longtemps les aliments pouvait également modifier notre comportement alimentaire plusieurs heures après le repas.

Sur un échantillon d’étudiants, en pleine forme, 3 groupes ont été constitués 1) le groupe témoins, 2) le groupe « masticateurs » et 3) le groupe « pause » faisant une pause entre chaque bouchées. Les étudiants sont rappelés 2heures après un lunch constitué d’un sandwich au bacon (étude britannique !), et il leur ait proposé un snack composé de bonbons sucrés et chocolatés.

Le groupe des masticateurs semble moins apprécier et moins manger de bonbons au cours du snack 2 heures après le « lunch ».





Lorsque les différents groupes sont questionnés sur le plaisir pris au cours du repas, le groupe « masticateur » prend le moins de plaisir et se sent plus rassasié que les deux autres groupes. 

La palatabilité (le goût) des aliments diminue avec le temps de mastication, les « masticateurs » gardent donc un « mauvais » souvenir de leur précédent repas ce qui peut les freiner à renouveler l’expérience même avec des bonbons.

La mastication peut également activer des hormones intestinales (GLP-1, PYY) agissant au niveau du cerveau pour réguler la prise alimentaire mais ça n’explique pas la baisse de motivation au snack. Cette étude est à renouveler sur un plus grand échantillon en mesurant par exemple certains paramètres métaboliques (glycémie, PYY, GLP1, CCK) afin de déterminer si effectivement un délai dans le temps apparaît dans la sécrétion de ces hormones.

L’étude ouvre des perspectives intéressante en imaginant pourquoi pas des aliments difficiles à mastiquer ou d’autres systèmes ralentissant l’ingestion des aliments. 


C’est peut être là le secret de la forme des vaches normandes ;=)

0 commentaires pour Pour moins manger il faut mastiquer:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment