Xenelys Cosmeceuticals  - Message ou slogan
RSS Devenir Fan

Articles récents

Les fibres alimentaires bonnes pour les athlètes
poivron farcie au thon et yaourt
La salade verte un alimentsanté qui cache son jeu
La banane ferait grossir ? soyons sérieux
le lait concentré: Aliment de récupération du sportif

Articles les plus populaires

Carnosine: le nouveau resveratrol ?
Bien dormir, bien manger ou les bienfaits de la paresse
le resveratrol serait bon pour les muscles ?
Le resveratrol: la fin d'un mythe?
Les tomates vertes feraient maigrir ?

Catégories

bien être
l'aliment de la semaine
Nutrition Diabète Sport
Recette de la semaine
Santé

Archives

juin 2017
mai 2017
avril 2017
mars 2017
février 2017
janvier 2017
décembre 2016
novembre 2016
octobre 2016
septembre 2016
juillet 2016
juin 2016
mai 2016
avril 2016
mars 2016
février 2016
janvier 2016
décembre 2015
novembre 2015
octobre 2015
septembre 2015
août 2015
juillet 2015
juin 2015
mai 2015
avril 2015
mars 2015
février 2015
janvier 2015
décembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
septembre 2014
août 2014
juillet 2014
juin 2014
mai 2014
avril 2014
mars 2014
février 2014
janvier 2014
décembre 2013
novembre 2013
octobre 2013
septembre 2013
août 2013
juillet 2013
juin 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
janvier 2013
décembre 2012
novembre 2012
octobre 2012
septembre 2012

fourni par

Nutrition

Polyphénols, pomme et intestin font bon ménage

Les aliments, boissons, médicaments, compléments vitaminés que nous absorbons peuvent être source d’irritation intestinale pouvant entrainer des inflammations qui lorsqu’elles sont chroniques peuvent dériver en cancer.
Les polyphénols contenus dans les fruits, légumes, épices, infusions ont un rôle protecteur en limitant la réponse inflammatoire de la muqueuse intestinale.
 
Une étude canadienne c’est intéressé aux mécanismes protecteurs des polyphénols contenus dans la peau des pommes.
L’étude est réalisée sur un modèle cellulaire correspondant assez bien aux cellules de la muqueuse intestinale, les bactéries en moins.
Une étude fine de la composition de la peau de pomme en polyphénol révèle une forte concentration en différents conjugués de Quercetine.








La production de radicaux libres dus au métabolisme oxydatif des bactéries de l’intestin, conduit à la transformation de lipides membranaires des cellules intestinales modifiant alors leur perméabilité.
La cellule répond à cette agression en produisant des protéines destinées à l’élimination des radicaux libres (Super Oxyde Dismutase) ainsi qu’en activant un mécanisme d’inflammation destiné à préparer l’organisme à une éventuelle intrusion.
Dans cette étude, l’inflammation est induite par un mélange de fer et de vitamine C. Le fer entraine une péroxydation des lipides et la vitamine C amplifie ce phénomène. Les auteurs pointent du doigt les risques potentiels de suppléments d’alimentation riches en fer et vitamine C, pouvant favoriser une inflammation chronique de l’intestin.

L’ajout de fer et vitamine C dans le milieu de culture des cellules intestinales, conduit à une baisse importante de la quantité d’oméga-3, oméga-6 et autres acides gras poly insaturés.
Un extrait purifié de peau de pomme permet de limiter la réponse inflammatoire des cellules incubées en présence de fer et vitamine C. Les extraits de peau de pomme induisent l’expression de protéines cellulaires capables d’éliminer les radicaux libres et de protéines limitant  l’expression de l’inflammation.
Notamment, les extraits de peau de pomme purifiés, restaure les niveaux initiaux de lipides insaturés, comme les oméga-3 et oméga-6.
Les polyphénols sont rapidement conjugués dans l’estomac par les acides biliaires afin de permettre un meilleur transport à travers l’intestin, néanmoins les polyphénols conjugués sont rapidement éliminés par le foie et les urines. Les polyphénols ne passant pas la barrière intestinale sont dégradés et métabolisés par les bactéries de l’intestin. Ces modifications bactériennes permettront  à une fraction de polyphénols de traverser la barrière intestinale, mais ces réactions modifient également les effets biologiques.  Le rôle des bactéries intestinales est important dans la transformation des polyphénols.
L’action de ces polyphénols serait peut être extracellulaire. Par contact sur les villosités des cellules intestinales, les polyphénoles pourraient induire des mécanismes  protecteurs dans la cellule.
Il est important de consommer des fruits car riches en polyphénols, néanmoins cette étude montre également les risques potentiels d’une consommation régulières de compléments riches en fer et vitamine C.
La Quercetine est également disponible en pilule mais cette molécule n’est pas inoffensive car elle bloque l’action de transporteurs de médicaments dans l’intestin.
Mangez des fruits, n’épluchez pas les pommes et évitez les suppléments alimentaires vantant monts et merveilles et si vous avez un traitement médicamenteux (demandez conseil à votre pharmacien ?)
 
 
 
 
 
 

0 commentaires pour Polyphénols, pomme et intestin font bon ménage:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment