Xenelys Cosmeceuticals  - Message ou slogan
RSS Devenir Fan

Articles récents

Les fibres alimentaires bonnes pour les athlètes
poivron farcie au thon et yaourt
La salade verte un alimentsanté qui cache son jeu
La banane ferait grossir ? soyons sérieux
le lait concentré: Aliment de récupération du sportif

Articles les plus populaires

Carnosine: le nouveau resveratrol ?
Bien dormir, bien manger ou les bienfaits de la paresse
le resveratrol serait bon pour les muscles ?
Le resveratrol: la fin d'un mythe?
Les tomates vertes feraient maigrir ?

Catégories

bien être
l'aliment de la semaine
Nutrition Diabète Sport
Recette de la semaine
Santé

Archives

juin 2017
mai 2017
avril 2017
mars 2017
février 2017
janvier 2017
décembre 2016
novembre 2016
octobre 2016
septembre 2016
juillet 2016
juin 2016
mai 2016
avril 2016
mars 2016
février 2016
janvier 2016
décembre 2015
novembre 2015
octobre 2015
septembre 2015
août 2015
juillet 2015
juin 2015
mai 2015
avril 2015
mars 2015
février 2015
janvier 2015
décembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
septembre 2014
août 2014
juillet 2014
juin 2014
mai 2014
avril 2014
mars 2014
février 2014
janvier 2014
décembre 2013
novembre 2013
octobre 2013
septembre 2013
août 2013
juillet 2013
juin 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
janvier 2013
décembre 2012
novembre 2012
octobre 2012
septembre 2012

fourni par

Nutrition

Bruleurs de graisses? bruleurs d'argent!

L’été approche et pour certains(es) il est temps de choisir un maillot de bain ou ressortir la petite robe qui se lamentait dans l’armoire.
Le matraquage publicitaire vous dirige donc vers la pharmacie ou la parapharmacie en quête du produit miracle qui vous permettra de perdre ces quelques centimètres de tour de taille, de cuisses ou ce petit ventre que vous trouvez disgracieux.


Une revue scientifique fait le point sur l’efficacité des principaux principes actifs mis sur le marché.


La conclusion est sans appel pour le néophyte mais connue de la communauté scientifique, à savoir qu’aucun de ces actifs n’est réellement efficace chez l’homme pour traiter les problèmes de surpoids.

La quasi-totalité des actifs mis sur le marché revendique des prouesses métaboliques basées uniquement sur des données expérimentales réalisées sur des cultures cellulaires ou au mieux sur des animaux (rats ou souris). Les quelques uns faisant l’objet d’études chez l’homme n’ont que de très faibles effets et loin de ce que le marketing revendique.

La caféine et le thé vert peuvent avoir un intérêt métabolique mais n’attendez pas des miracles de ces actifs végétaux. La caféine semble améliorer l’oxydation des graisses dans le muscle par activation du système nerveux parasympathique mais les effets les plus importants on été observés chez des sportifs avec une supplémentassions en éphédrine, un autre activateur du système nerveux parasympathique.

Le thé vert est connu pour sa richesse en polyphénols et surtout en epigallocatechine gallate (EGCG) dont les effets sur le métabolisme des lipides sont principalement démontrés sur culture cellulaire.
Les quelques études faites chez l’homme montre des effets relativement faibles et sur de très longues périodes.

La L-carnitine, présente dans le muscle et dont la source principale vient de notre alimentation (viandes, laitages), est un activateur du transport des acides gras dans la mitochondrie où ils seront oxydés pour produire de l’énergie. La supplémentassions en L-carnitine est un non sens physiologique dans la mesure où elle ne permet pas une augmentation de carnitine musculaire. Les seuls effets significatifs chez l’homme ont été observés après administration de carnitine avec de l’insuline ou un régime riche en glucides. Cette approche n’est pas compatible avec une perte de poids ou de graisse puisque l’insuline tout comme les glucides favorisent la synthèse et le stockage des lipides.

Les CLA (conjugated linoleic acid) sont des isomères de l’acide linoléïque (omega-6) présent dans la viande de ruminants comme le bœuf.
Les CLA auraient des effets anorexigènes (coupe faim) et   stimuleraient l’oxydation des acides gras.
Des études faites chez l’homme avec de fortes doses de CLA administrées pendant 6 semaines ne montrent pas de résultats probants sur la perte de poids (50g/j) ou sur des changements éventuels de la masse maigre (muscles).
Les études chez les rongeurs donnent de bons résultats mais elles sont visiblement difficiles à reproduire chez l’homme. Le grand nombre de polymères de CLA peut expliquer variabilité des résultats en raison d’une variabilité des formulations.


En conclusion, les marketeurs et industriels sont toujours très positifs concernant les effets revendiqués des « bruleurs de graisses ». La communauté scientifique heureusement garde « parfois » les pieds sur terre et ne s’emballe pas sur ce sujet. Il semble peu probable qu’une seule molécule puisse intervenir favorablement sur un réseau de voies métaboliques complexes qui constituent  le métabolisme énergétique.



La solution est pourtant simple, ingérer un nombre incalculable de molécules actives est rendu facile par le simple fait de s’alimenter !
Mangez équilibré, supprimez les grignotages et vous verrez que le petit kilo qui vous gênait tant aura disparu en quelques semaines.
 
 référence:

 
 

0 commentaires pour Bruleurs de graisses? bruleurs d'argent!:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment