Xenelys Cosmeceuticals  - Message ou slogan
RSS Devenir Fan

Articles récents

Les fibres alimentaires bonnes pour les athlètes
poivron farcie au thon et yaourt
La salade verte un alimentsanté qui cache son jeu
La banane ferait grossir ? soyons sérieux
le lait concentré: Aliment de récupération du sportif

Articles les plus populaires

Carnosine: le nouveau resveratrol ?
Bien dormir, bien manger ou les bienfaits de la paresse
le resveratrol serait bon pour les muscles ?
Le resveratrol: la fin d'un mythe?
Les tomates vertes feraient maigrir ?

Catégories

bien être
l'aliment de la semaine
Nutrition Diabète Sport
Recette de la semaine
Santé

Archives

juin 2017
mai 2017
avril 2017
mars 2017
février 2017
janvier 2017
décembre 2016
novembre 2016
octobre 2016
septembre 2016
juillet 2016
juin 2016
mai 2016
avril 2016
mars 2016
février 2016
janvier 2016
décembre 2015
novembre 2015
octobre 2015
septembre 2015
août 2015
juillet 2015
juin 2015
mai 2015
avril 2015
mars 2015
février 2015
janvier 2015
décembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
septembre 2014
août 2014
juillet 2014
juin 2014
mai 2014
avril 2014
mars 2014
février 2014
janvier 2014
décembre 2013
novembre 2013
octobre 2013
septembre 2013
août 2013
juillet 2013
juin 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
janvier 2013
décembre 2012
novembre 2012
octobre 2012
septembre 2012

fourni par

Nutrition

caroténoîdes et protection UV: une mise au point des connaissances actuelles.

L’été est là et les vacances approchent. L’envie d’une peau bronzée nous incite à s’exposer au soleil parfois sans protections.
C’est la saison des compléments alimentaires à base de caroténoïdes qui vantent une soit disant protection ou « préparation «  de la peau au soleil.

Mais qu’en est-il réellement de ces revendications ?


Les caroténoïdes sont des molécules lipidiques présentes dans les fruits et légumes. C’est une famille de molécule dont le béta-carotène est le plus connu.


Le béta carotène est surtout présent dans les fruits et légumes rouges ou orange comme la carotte, le lycopène, un autre caroténoïde est quant à lui surtout présent dans la tomate.


Ces molécules ont un intérêt grandissant pour les industriels en raison de leur activité antioxydante démontrée in vitro. En effet trop peu d’études contre placébo permettent de conclure à  un réel effet des caroténoïdes sur la protection de la peau face aux UV.
 
Les caroténoïdes réagissent avec les radicaux libres formés dans la peau par l’action des rayons UV-B et empêchent ces radicaux libres d’interagir avec les lipides cellulaires ou les molécules d’ADN (mort cellulaire ou cancer à long terme).

Des mesures de la quantité de caroténoïdes dans la peau montrent que la concentration de caroténoïde est corrélée avec la concentration plasmatique. Ceci est vrai pour le beta-carotène mais pas moins pour le lycopène.  Cela veut dire que selon le caroténoïde ingéré, vous retrouverez cette molécule dans la peau ou pas à des concentrations variables.


 
La distribution n’est pas homogène sur tout le corps. La concentration en caroténoïdes est forte sur le devant du corps et la paume de la main tandis qu’elle plus faible dans le dos, le dessus de la main ou l’intérieur des bras.

Les caroténoïdes, de part leur structure lipidique, seront mieux absorbés par l’intestin en présence de lipides. Les caroténoïdes suivent la même voie de transport que les lipides, le cholestérol HDL étant la fraction privilégiée de transport des caroténoïdes.
 
La biodisponibilité des caroténoïdes dépend donc de l’état physiologique et nutritionnel de l’individu. La consommation d’alcool, de cigarette ou de certains médicaments peut bloquer le transport des caroténoïdes dans l’intestin.
 
La supplémentassion en béta carotène est sujet à caution en raison d’une augmentation des risques de cancer du poumon chez les fumeurs prenant du béta carotène.
Ceci serait corrélé avec la déficience en vitamine C observé chez les fumeurs.  .
Le béta carotène dans certaines conditions peut également être un activateur des enzymes de phase 1 impliquées dans l’élimination des toxines, il peut alors y avoir des interactions avec la prise de médicaments, ralentissant leur métabolisme.
 
La solution est d’utiliser d’autres caroténoïdes ou d’autres molécules ayant les mêmes effets protecteurs contre les UV-B. Le lycopene est intéressant mais très vite dégradé par les UV.  Une combinaison Lycopène-beta-carotène permet de diminuer la concentration de beta-carotène et optimiser l’effet protecteur.
Les caroténoïdes n’agissent pas sur la synthèse de mélanine responsable du bronzage. Ils interviennent plutôt dans la protection de la melanine en ralentissant sa dégradation. Ne croyez donc pas qu’un caroténoïde puisse vous faire bronzer.
 
En résumé, d’après les données de la littérature scientifique, la supplémentassion en caroténoïdes et polyphénoles peut favoriser la protection de la peau contre les UV-B. Cette protection ne remplace pas un bon écran solaire. L’idéal est d’utiliser les deux approches. Le complément améliorant la protection contre les radicaux libres et le vieillissement prématuré de la peau, l’écran solaire, diminuant la quantité d’UV pénétrant la peau.

Une quantité minimum de 10mg/j doit être prise pendant un minimum de 12 semaines pour avoir de réels effets, regardez donc sur la boite de votre produit favoris avant d’acheter !
 
Bonne bronzette et surtout n’abusez pas trop de soleil car la vie est une question d’équilibre.
 
Références:

Stahl W, Sies H.
Am J Clin Nutr. 2012 Nov;96(5):1179S-84S. doi: 10.3945/ajcn.112.034819. Epub 2012 Oct 10. Review


Stahl W.Mol Nutr Food Res. 2012 Feb;56(2):203. doi: 10.1002/mnfr.201270001. .

 
 
 

3 commentaires pour caroténoîdes et protection UV: une mise au point des connaissances actuelles.:

Commentaires RSS
BUI on jeudi 18 juillet 2013 09:45
Bonjour Je suis tombé sur votre blog par hasard et je le trouve très instructif. Parmi les caroténoides, il y a une molécule très en vogue à laquelle on prête toutes les vertus : l'astaxanthine. (ce qui colore en rouge les saumons, crevettes, flamants roses...) Pouvoir réducteur plus important que les B-carotènes, meilleur métabolisme sanguin... Un ami avait une douleur chronique au poignet non diagnostiquée (suite à une tendinite et blessure). Il a tenté l'astaxanthine et a constaté une diminution de la douleur. Si cela votre intérêt pour un article synthéthique sur votre blog, je le lirai avec attention.
Répondre au commentaire


Franck Rencurel on dimanche 21 juillet 2013 12:52
Bonjour et merci pour votre commentaire. je vais me renseigner sur l'astaxanthine. Heureux que votre ami aille mieux mais il ne faut pas croire qu'une seule molécule puisse avoir des effets aussi significatifs à des doses physiologiques sinon nous parlons de médicaments.
Répondre au commentaire


email outlook express on mardi 24 décembre 2013 11:05
Thank you so much for sharing the post. I got much knowledge about the things that contribute to the UV protection. I think I should try out the product since it has such benefits. Hope it will not have any negative effects.
Répondre au commentaire

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment