Xenelys Cosmeceuticals  - Message ou slogan
RSS Devenir Fan

Articles récents

Les fibres alimentaires bonnes pour les athlètes
poivron farcie au thon et yaourt
La salade verte un alimentsanté qui cache son jeu
La banane ferait grossir ? soyons sérieux
le lait concentré: Aliment de récupération du sportif

Articles les plus populaires

Carnosine: le nouveau resveratrol ?
Bien dormir, bien manger ou les bienfaits de la paresse
le resveratrol serait bon pour les muscles ?
Le resveratrol: la fin d'un mythe?
Les tomates vertes feraient maigrir ?

Catégories

bien être
l'aliment de la semaine
Nutrition Diabète Sport
Recette de la semaine
Santé

Archives

juin 2017
mai 2017
avril 2017
mars 2017
février 2017
janvier 2017
décembre 2016
novembre 2016
octobre 2016
septembre 2016
juillet 2016
juin 2016
mai 2016
avril 2016
mars 2016
février 2016
janvier 2016
décembre 2015
novembre 2015
octobre 2015
septembre 2015
août 2015
juillet 2015
juin 2015
mai 2015
avril 2015
mars 2015
février 2015
janvier 2015
décembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
septembre 2014
août 2014
juillet 2014
juin 2014
mai 2014
avril 2014
mars 2014
février 2014
janvier 2014
décembre 2013
novembre 2013
octobre 2013
septembre 2013
août 2013
juillet 2013
juin 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
janvier 2013
décembre 2012
novembre 2012
octobre 2012
septembre 2012

fourni par

Nutrition

Intolérance à l'Histamine


  L’intolérance à l’histamine touche environs 1% de la population dont  80% sont des quadragénaires. Les symptômes d’une intolérance à l’histamine sont nombreux et miment une allergie ce qui ne permet pas clairement l’identification de la pathologie.

Un taux élevé d’histamine peut entrainer des nausées, des diarrhées, des céphalées, de l’asthme, des baisses de tension brutales, une fièvre, un nez congestionné, des urticaires, une arythmie… L’histamine est un médiateur d’une réponse allergique, déversée dans l’organisme par les mastocytes en présence d’un allergène. D’autres stimuli peuvent provoquer la libération d’histamine, comme des neuropeptides, des facteurs du complément, des lipoprotéines, l’alcool, certains aliments et médicaments. 
L’histamine est synthétisée à partir d’histidine dans les mastocytes, les plaquettes et les cellules enthérochromaffines de l’intestin.
L’histamine est dégradée dans l’organisme par deux enzymes, la diamine oxidase, DAO, et la Histamine-N-methyl transférase (HNMT). La DAO est surtout présente dans l’intestin grêle et le colon ascendant mais peut être circulante dans l’organisme tandis que la HNMT restera dans la cellule. 

L’intolérance à l’histamine peut être causée par une augmentation de la consommation d’aliments riches en histamine ou par une baisse de l’activité de la DAO responsable de la dégradation de l’histamine.

Dans l’intolérance à l’histamine il y aura donc déclenchement des crises par la consommation :
1) d’aliments contenant de l’histamine (poissons type hareng, maquereaux, crustacés, huitres, fromages fermentés, choucroute, céleri rave (voir tableau)

2) des aliments contenant de la tyramine ou des sulfites pouvant mimer les effets de l’histamine (viandes réchauffées, viande de porc, vin rouge et blanc..

3) des aliments et boissons  contenant des molécules stimulant la libération d’histamine (voir tableau)
4) des médicaments inhibant l’activité de la DAO responsable de la dégradation de l’histamine (Voir tableau).


L’intolérance à l’histamine est une pathologie difficile à mettre en évidence lors d’ une enquête alimentaire et demande du temps au praticien pour être identifiée car elle peut être perçue comme une maladie cœliaque (Gluten) ou une allergie. 

En pratique il est préférable d’éliminer :

a)l’alcool, les vins mousseux,

b) les fromages vieillis (Gouda, comté, Beaufort), la « Vache qui rit » faite à partir de ces fromages,

c) la choucroute, la bière, les charcuteries (fermentation et sulfites), la viande de porc et les viandes réchauffées,

d) le chocolat, le blanc d’œuf, le pain (levure) et les pâtisseries à pâte levée (levure), les épices,

e) le citron, les épinards, la rhubarbe, les tomates, les fraises, les kiwis, l’ananas, les fruits secs non torréfiés (grillés)

f) les conserves en métal (durée longue de conservation), les plats cuisinés.

Selon le niveau d’histamine tolérée, certains écarts peuvent être autorisés selon la situation mais en général les symptômes disparaissent rapidement lorsque le régime est correctement suivit.
Une supplémentassions en vitamine C et vitamine B6 permet d’augmenter les niveaux de DAO circulante.

référence:

Am J Clin Nutr. 2007 May;85(5):1185-96. Review



       

0 commentaires pour Intolérance à l'Histamine:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment