Xenelys Cosmeceuticals  - Message ou slogan
RSS Devenir Fan

Articles récents

Les fibres alimentaires bonnes pour les athlètes
poivron farcie au thon et yaourt
La salade verte un alimentsanté qui cache son jeu
La banane ferait grossir ? soyons sérieux
le lait concentré: Aliment de récupération du sportif

Articles les plus populaires

Carnosine: le nouveau resveratrol ?
Bien dormir, bien manger ou les bienfaits de la paresse
le resveratrol serait bon pour les muscles ?
Le resveratrol: la fin d'un mythe?
Les tomates vertes feraient maigrir ?

Catégories

bien être
l'aliment de la semaine
Nutrition Diabète Sport
Recette de la semaine
Santé

Archives

juin 2017
mai 2017
avril 2017
mars 2017
février 2017
janvier 2017
décembre 2016
novembre 2016
octobre 2016
septembre 2016
juillet 2016
juin 2016
mai 2016
avril 2016
mars 2016
février 2016
janvier 2016
décembre 2015
novembre 2015
octobre 2015
septembre 2015
août 2015
juillet 2015
juin 2015
mai 2015
avril 2015
mars 2015
février 2015
janvier 2015
décembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
septembre 2014
août 2014
juillet 2014
juin 2014
mai 2014
avril 2014
mars 2014
février 2014
janvier 2014
décembre 2013
novembre 2013
octobre 2013
septembre 2013
août 2013
juillet 2013
juin 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
janvier 2013
décembre 2012
novembre 2012
octobre 2012
septembre 2012

fourni par

Nutrition

quel sport pour les diabétiques?

Quel sport pour les diabétiques ?
Je serai tenté de dire TOUS mais sous certaines conditions. Je parle ici des diabétiques de type1 ou insulinodépendant.


La pratique régulière d’un sport est importante et fait partie de la prise en charge de la maladie. La pratique régulière d’un sport améliore l’équilibre glycémique et contribue à retarder l’évolution du diabète vers des complications neurologiques ou vasculaires.
Mais quel sport pratiquer ?
Les médecins et chercheurs américains et britanniques sont à la pointe dans ce domaine, sans doute parce que l’information autour du diabète est bien mieux délivrée dans ces pays. En France nous rencontrons encore trop de dirigeants de clubs qui sont réticents à emmener un jeune diabétique sur les compétitions. Sans doute par manque d’information.

La pratique d’un sport par un diabétique nécessite une bonne connaissance de son corps et de la conduite à avoir selon le type d’effort et de la glycémie avant, pendant et après l’entrainement.

Une étude récente par une équipe britannique a montré que des exercices anaérobies comme la musculation pouvaient entrainer des hyperglycémies transitoires.







L’effet hyperglycémiant de la musculation serait atténué avec l’intensité et la durée de l’exercice.

variation de la glycémie (BG) au cours de trois séries d'exercices de musculation d'intensité différente (Set1,Set2,Set3), Con= control =pas d'exercice)




La musculation, tout comme les sports explosifs (sprint, zumba, insanity fitness…), augmente la production de catécholamines (adrénaline, noradrénaline) qui  activent la production de glucose par le foie.Cet effet est transitoire car les muscles vont être amenés à consommer plus de glucose pour reconstituer leurs réserves brulées durant l’effort. L’étude britannique montre en effet qu’après 1 heure de musculation, la glycémie baisse lors d'un exercice intense.
Dans la pratique, lorsqu’une séance de musculation est programmée, le diabétique doit être vigilant à sa glycémie de départ au risque de reporter la séance si la glycémie est trop élevée (au-delà de 2,5g/l).
 La séance de musculation pourra être maintenue sans « ressucrage « préalable si la glycémie est entre 1,5 et 2g/l contrairement à une activité aérobie ou la prise de glucides sera nécessaire.
Les sports aérobies, comme le vélo, la course à pied, la marche ont des effets hypoglycémiants plus marqués et une glycémie de départ au-delà de 2g est conseillée avec une prise régulière d’environ 30g de glucides après 1H d’exercice.
Des études ont montré qu’un exercice anaérobie fractionné de 10s de type sprint permettait de limiter les hypoglycémies lors d’une activité aérobie.
Concrètement lorsque vous partez pour une sortie en vélo, quelques sprints de 10 secondes limiteront  les hypoglycémies grâce à la production de catécholamines.

Les diabétiques compétiteurs peuvent être sujets à des hyperglycémies transitoires au départ de l’épreuve du fait de l’augmentation du stress et des catécholamines circulantes. Là encore le diabétique saura faire la différence entre une hyperglycémie de stress et une hyperglycémie engendrée par une erreur de traitement ou de nutrition.
En résumé,un diabétique type1 peut pratique tous les sports même la musculation à condition de bien se connaitre et d’être bien entouré. La gestion de la glycémie est primordiale et c’est l’expérience qui permettra de repousser toujours plus loin les limites dans sa pratique sportive.
 
 

0 commentaires pour quel sport pour les diabétiques?:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment