Xenelys Cosmeceuticals  - Message ou slogan
RSS Devenir Fan

Articles récents

caféine: absorption et élimination
Diète alternée et changements métaboliques
Les polyphénols: absorption et effets sur l'organisme
Les fibres alimentaires bonnes pour les athlètes
poivron farcie au thon et yaourt

Articles les plus populaires

Carnosine: le nouveau resveratrol ?
Bien dormir, bien manger ou les bienfaits de la paresse
le resveratrol serait bon pour les muscles ?
Le resveratrol: la fin d'un mythe?
Les tomates vertes feraient maigrir ?

Catégories

bien être
l'aliment de la semaine
Nutrition Diabète Sport
Recette de la semaine
Santé

Archives

décembre 2017
novembre 2017
juin 2017
mai 2017
avril 2017
mars 2017
février 2017
janvier 2017
décembre 2016
novembre 2016
octobre 2016
septembre 2016
juillet 2016
juin 2016
mai 2016
avril 2016
mars 2016
février 2016
janvier 2016
décembre 2015
novembre 2015
octobre 2015
septembre 2015
août 2015
juillet 2015
juin 2015
mai 2015
avril 2015
mars 2015
février 2015
janvier 2015
décembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
septembre 2014
août 2014
juillet 2014
juin 2014
mai 2014
avril 2014
mars 2014
février 2014
janvier 2014
décembre 2013
novembre 2013
octobre 2013
septembre 2013
août 2013
juillet 2013
juin 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
janvier 2013
décembre 2012
novembre 2012
octobre 2012
septembre 2012

fourni par

Nutrition

les vers dorment après le repas!


Les vers dorment aussi après le repas !

C’est apparemment un mécanisme très conservé dans le monde animal, la sieste après un bon repas existerait aussi chez les vers.
La régulation de la prise alimentaire fait intervenir de nombreux effecteurs agissant entre le tube digestif et le cerveau.

Les premières expériences chez le rat ont montré qu’en supprimant une région spécifique du cerveau, le rat mangeait sans faim (hyperphagie) ou ne mangeait plus du tout jusqu’à la mort(hypophagie).
Cette région appelé hypothalamus met en jeu des neurones dont l’action est antagoniste. Certains neurones activés stimuleront la faim  tandis que d’autres la bloqueront.
L’estomac produit également des médiateurs sous l’influence des aliments ingérés. Ces molécules enverront un signal au cerveau qui stoppera la prise alimentaire. la valeur énergétique des aliments entre également en jeu puisqu'une distension de l'estomac avec de l'eau n'induit pas la satiété comme un aliment riche en énergie. Vous pouvez donc arrêter votre cure de "slim fast"..

Les recherches actuelles cibles ces voies de communication pour mieux comprendre et peut être agir sur la prise alimentaire. L’obésité est souvent la conséquence d’une hyperphagie.Plusieurs mutations dans des gènes codant pour des neuromédiateurs impliqués dans la prise alimentaire ont été mises en évidence chez des sujets obèses.

D’où la nécessité de développer des modèles d’étude éthiques et proches de l’homme. Une équipe de scientifique c’est intéressée au Caenorhabditis elegans, un ver largement étudié car il possède de nombreuses régulations métaboliques comparables  à celles des mammifères.

Les scientifiques ont pu identifier un changement de comportement alimentaire après lésion d’un type de neurone chez le ver.  Ils ont alors remarqué que lorsque l’animal n’exprimait plus les neurones contrôlant la satiété, il ne s’endormait plus après le repas et continuait à manger. Des études récentes chez l’homme ont mis en relation l’obésité et l’absence de sommeil.
Ce qui n’est pas encore bien expliqué c’est la raison pour laquelle nous nous endormons après un bon repas.

Des médiateurs chimiques comme la sérotonine sont largement produits par l’intestin suite à un repas. La sérotonine stimule le sommeil mais pour quelle raison ? D’un point de vue métabolique il est facile d’imaginer qu’un animal endormi dépensera moins d’énergie et favorisera donc la mise en réserve de l’énergie accumulée lors du repas. Mais si nous nous replaçons dans le contexte d’un animal dans un environnement sauvage, l’endormissement après le repas le rend plutôt vulnérable auprès de ses prédateurs.

Lors d’une privation d’aliments, d’un jeûne, des hormones du stress sont produites en grandes quantités afin de permettre la recherche d’aliments. Le stress est aussi mis en cause dans l’obésité et l’hyperphagie.
Après un repas riche en énergie, le niveau de stress baisse considérablement ce qui pourrait expliquer pourquoi nous nous sentons bien, repus et somnolant. Ce mécanisme doit avoir son importance puisqu’il est conservé entre les espèces, du ver aux mammifères. Le ver serait donc un bon modèle pour étudier les mécanismes moléculaires guidant notre comportement alimentaire.

Le ver est peu couteux à élevé, facile à manipuler et se reproduit facilement et rapidement. Son cycle de vie est court permettant aussi des études sur la longévité. Cela peu en surprendre plus d’un mais souvent les grandes découvertes médicales découlent d’études comme celles-ci.

référence:

Worm. 2014 Jan 31;3:e27938. doi: 10.4161/worm.27938. eCollection 2014

0 commentaires pour les vers dorment après le repas!:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment