Xenelys Cosmeceuticals  - Message ou slogan
RSS Devenir Fan

Articles récents

Diète alternée et changements métaboliques
Les polyphénols: absorption et effets sur l'organisme
Les fibres alimentaires bonnes pour les athlètes
poivron farcie au thon et yaourt
La salade verte un alimentsanté qui cache son jeu

Articles les plus populaires

Carnosine: le nouveau resveratrol ?
Bien dormir, bien manger ou les bienfaits de la paresse
le resveratrol serait bon pour les muscles ?
Le resveratrol: la fin d'un mythe?
Les tomates vertes feraient maigrir ?

Catégories

bien être
l'aliment de la semaine
Nutrition Diabète Sport
Recette de la semaine
Santé

Archives

décembre 2017
novembre 2017
juin 2017
mai 2017
avril 2017
mars 2017
février 2017
janvier 2017
décembre 2016
novembre 2016
octobre 2016
septembre 2016
juillet 2016
juin 2016
mai 2016
avril 2016
mars 2016
février 2016
janvier 2016
décembre 2015
novembre 2015
octobre 2015
septembre 2015
août 2015
juillet 2015
juin 2015
mai 2015
avril 2015
mars 2015
février 2015
janvier 2015
décembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
septembre 2014
août 2014
juillet 2014
juin 2014
mai 2014
avril 2014
mars 2014
février 2014
janvier 2014
décembre 2013
novembre 2013
octobre 2013
septembre 2013
août 2013
juillet 2013
juin 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
janvier 2013
décembre 2012
novembre 2012
octobre 2012
septembre 2012

fourni par

Nutrition

Vitamine D: une vraie vitamine?

La vitamine D est connue pour ses effets sur l'incorporation du calcium dans les os.

les nourrissons et jeunes enfants reçoivent sur prescription des suppléments en vitamine D pour combattre le rachitisme et permettre une bonne calcification et croissance osseuse.

La vitamine D est produite principalement par la peau (80% de la vitamine D), à partir du cholestérol et sous l'action des rayons UV-B. La provitamine D ainsi produite sera transformée en forme active dans le foie puis les reins.



Les 10% restant sont apportés par l'alimentation.

les aliments riches en vitamine D sont les poissons gras, les huiles de poisson, les produits laitiers enrichis, les céréales.

La vitamine D produite par la peau est principalement de la vitamine D3 et de la provitamine qui peut être stockée. La vitamine D3 est  la plus efficace.

l'alimentation apportera de la vitamine D2 et D3 mais contrairement à la peau, l'excès de vitamine D est stockée dans les tissus graisseux et le foie.

L'apport de vitamine D par l'alimentation sera plus efficace si c'est associé à un aliment gras, la vitamine D ayant besoin de lipides pour être absorbée.

les recommandations nutritionnelle en vitamine D, rédigées par l'ANSES ou l'UE sont inférieures aux réels besoins des population. D'après les spécialistes, il faudrait consommer au moins 3 à 4 fois les apports conseillés pour voir de réels effets sur le diabète, les maladies cardiovasculaires et certains cancers.

L'ANSES recommande 400 UI/j soit 0,01mg/j c'est à dire l'équivalent de:
150g de sardines à l'huile,
20g de foie de morue,
200g de saumon frais sauvage,
200g de maquereau en boite,
1Kg de beurre
1 Kg d'emmental.

Il est donc quasi impossible d'atteindre les recommandations par l'alimentation, et encore moins s'il fallait multiplier les apports par 4!

La supplémentation est donc ici intéressante d'autant une dose massive permet de maintenir un niveau correct de vitamine D circulante pendant 2 à 3 mois.

Les risques associés à l'excès de vitamine D sont liés à l'accumulation de calcium dans les tissus mous (parois artérielles) entrainant une augmentation des risques cardiovasculaires. Il n'y aurait pas de danger en dessous de 50 000 UI/J ce qui laisse une belle marge.

La vitamine D est de la même famille que les stéroïde puisqu'elle est formés comme ces derniers à partir de cholestérol et qu'elle agit directement sur les gènes via l'association à un récepteur, comme les stéroïdes.
Certains débattent en ce moment pour déclasser la vitamine D.

Chez les sportifs de haut niveau, certaines études ont montré des concentration sanguines faibles en vitamine D. Une supplémentation par une dose de charge permettait d'améliorer la récupération, d'augmenter significativement les performances.

La vitamine D agirait sur l’inflammation et les mécanismes de réparation musculaire mais aussi sur le transport de phosphate nécessaires à la décontraction musculaire.
Les effets de la vitamine D sur l'inflammation son également étudiés chez les personnes obèses et les diabétiques où l’inflammation serait la cause des troubles métaboliques observés chez ces patients.

Les diabétiques seraient carencés en vitamine D. Une supplémentation permettrait d'améliorer la sensibilité à l'insuline et limiterait les risques cardiovasculaires.

Une exposition au soleil d'une minute dans une cabine UV permettrait la production de près de 10 OOO UI de vitamine D par la peau! 

L'exposition 10 minutes par jours des mains, avant bras et visage l'été suffit à subvenir aux besoins en vitamine D. Seulement ces valeurs varient en fonction de l'ensoleillement, de la couleur de la peau. Les peaux bronzées fabriques moins de vitamine D, la mélanine étant en compétition avec la vitamine D pour le cholestérol.

En hiver si vous n'êtes pas adepte des cabines UV, consommez une fois par mois du foie de poisson, une à deux fois par semaine des poissons gras, une fois par jour un produit laitier parmi ceux qui en contiennent le plus (Beaufort, comté, emmental).
Sinon parlez en à votre médecin, une petite prescription une fois dans l'hiver est une bonne idée.

Références:

Hoffman RP.Curr Diabetes Rev. 2014 May;10(3):201-7.

Wagatsuma A, Sakuma K.
Biomed Res Int. 2014;2014:121254. Epub 2014 Jun 30. Review









0 commentaires pour Vitamine D: une vraie vitamine?:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment