Xenelys Cosmeceuticals  - Message ou slogan
RSS Devenir Fan

Articles récents

Les fibres alimentaires bonnes pour les athlètes
poivron farcie au thon et yaourt
La salade verte un alimentsanté qui cache son jeu
La banane ferait grossir ? soyons sérieux
le lait concentré: Aliment de récupération du sportif

Articles les plus populaires

Carnosine: le nouveau resveratrol ?
Bien dormir, bien manger ou les bienfaits de la paresse
le resveratrol serait bon pour les muscles ?
Le resveratrol: la fin d'un mythe?
Les tomates vertes feraient maigrir ?

Catégories

bien être
l'aliment de la semaine
Nutrition Diabète Sport
Recette de la semaine
Santé

Archives

juin 2017
mai 2017
avril 2017
mars 2017
février 2017
janvier 2017
décembre 2016
novembre 2016
octobre 2016
septembre 2016
juillet 2016
juin 2016
mai 2016
avril 2016
mars 2016
février 2016
janvier 2016
décembre 2015
novembre 2015
octobre 2015
septembre 2015
août 2015
juillet 2015
juin 2015
mai 2015
avril 2015
mars 2015
février 2015
janvier 2015
décembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
septembre 2014
août 2014
juillet 2014
juin 2014
mai 2014
avril 2014
mars 2014
février 2014
janvier 2014
décembre 2013
novembre 2013
octobre 2013
septembre 2013
août 2013
juillet 2013
juin 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
janvier 2013
décembre 2012
novembre 2012
octobre 2012
septembre 2012

fourni par

Nutrition

Edulcorants, obésité et bactéries



Une étude récente publiée dans la prestigieuse revue Nature, met en évidence les effets métaboliques des édulcorants chez l'homme.
Les édulcorants testés sont la saccharine, le succralose et l'aspartam.

Beaucoup de choses ont été écrites sur les édulcorants et beaucoup d'études contradictoires existent à propos des effets bénéfiques ou néfastes de la consommation régulière d'édulcorants.

Certaines études faites chez l'homme ont montré que les édulcorants permettaient une plus grande perte de poids lors d'un régime hypocalorique en abaissant l'apport calorique lié aux sucres, d'autres montrent le contraire avec aucun effet bénéfique des édulcorants sur la perte de poids.

Les édulcorants ont une saveur sucré car ils interagissent avec des récepteurs reconnaissant également le glucose, les "sweet tastes receptor". L'étude de l'impact des édulcorant sur notre métabolisme c'est amplifiée avec la découverte de "sweet taste receptors" ailleurs que sur la langue.
En effet les sweet taste receptor sont aussi présent dans l'intestin, le tissus adipeux, les muscles, le cerveau.

L' intestin est notre "deuxième cerveau"! Les connections neuronales entre l'intestin et le foie ou le cerveau sont nombreuses.
Les bactéries présentent dans l'intestin sont nécessaires à la transformation des nutriments afin qu'ils puissent être mieux absorbés et transportés dans tous nos tissus.

Les différentes population bactérienne présentent dans l'intestin constitueraient notre "carte bactériologique" qui définirait aussi notre prédisposition à développer telle ou telle maladie comme l'obésité, le diabète voir même Parkinson.
La population humaine compterait deux groupes majoritaires selon la "carte bactériologique", et ceci indépendamment de l'ethnie et de la zone géographique.

Ces populations bactériennes évoluent dans le temps et en fonction des aliments que nous consommons. Lorsqu'une population prend le dessus sur une autre, elle imprimerait à l'organisme entier une caractère métabolique.
Des bactéries prélevées chez un animal obèse et "greffées" à un animal sain, induisent une obésité chez ce dernier.

L'étude publiée dans Nature c'est intéressée à l'effet des édulcorants sur les populations bactériennes contenues dans les intestins de souris et chez l'homme.

La consommation régulière d'édulcorants à des doses maximales limites (valeurs Food and drug administration 5mg/kg de poids soit environ 12mg en trois prise égales) entraine des troubles métaboliques semblables à ceux observés chez les diabétiques (intolérance au glucose, hyperglycémie..). Ces changements métaboliques seraient associés à une modification des populations bactériennes intestinales.
Il est possible de transmettre ces anomalies métaboliques en transférant les bactéries intestinales d'un sujet malade vers un sujet sain.
Ainsi la consommation importante et régulière d'édulcorant pourrait modifier les population bactériennes intestinales et conduire au développement de maladies métaboliques.

Les édulcorants ne sont pas des molécules inactives comme on pourrait le croire. La saveur sucrée est déjà un signe que ces molécules agissent sur un récepteur!

Bien qu'elles ne produisent pas d'énergie par leur métabolisme, ces molécules ont la capacité de modifier les populations bactériennes intestinales.

C'est parfois difficile de ce passer de la saveur sucrée lors d'un régime hypocalorique. L'accompagnement nutritionnel a ici tout son sens. En effet cela se fera graduellement jusqu'à obtenir une consommation de sucre "raisonnée".

l'utilisation d'édulcorant à faible dose et par intermittence peut aussi aider à éviter la mise à l'écart chez un enfant diabétique souhaitant fêter son anniversaire comme les copains!

L'étude dont il est question concerne des consommations importante (valeurs maximales limites) et en continue sur plusieurs jours et plusieurs semaines. Ne craignez donc pas la consommation occasionnelle d'aliments contenant des édulcorants. Si la saveur sucrée est un problème pour vous, consultez un nutritionniste qui vous accompagnera.

Références:


Suez J, Korem T, Zeevi D, Zilberman-Schapira G, Thaiss CA, Maza O, Israeli D, Zmora N, Gilad S, Weinberger A, Kuperman Y, Harmelin A, Kolodkin-Gal I, Shapiro H, Halpern Z, Segal E, Elinav E.Nature. 2014 Sep 17. doi: 10.1038/nature13793. [Epub ahead of print]

Clarke G, Stilling RM, Kennedy PJ, Stanton C, Cryan JF, Dinan TG.
Mol Endocrinol. 2014 Aug;28(8):1221-38. doi: 10.1210/me.2014-1108. Epub 2014 Jun 3

0 commentaires pour Edulcorants, obésité et bactéries:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment