Xenelys Cosmeceuticals  - Message ou slogan
RSS Devenir Fan

Articles récents

Les fibres alimentaires bonnes pour les athlètes
poivron farcie au thon et yaourt
La salade verte un alimentsanté qui cache son jeu
La banane ferait grossir ? soyons sérieux
le lait concentré: Aliment de récupération du sportif

Articles les plus populaires

Carnosine: le nouveau resveratrol ?
Bien dormir, bien manger ou les bienfaits de la paresse
le resveratrol serait bon pour les muscles ?
Le resveratrol: la fin d'un mythe?
Les tomates vertes feraient maigrir ?

Catégories

bien être
l'aliment de la semaine
Nutrition Diabète Sport
Recette de la semaine
Santé

Archives

juin 2017
mai 2017
avril 2017
mars 2017
février 2017
janvier 2017
décembre 2016
novembre 2016
octobre 2016
septembre 2016
juillet 2016
juin 2016
mai 2016
avril 2016
mars 2016
février 2016
janvier 2016
décembre 2015
novembre 2015
octobre 2015
septembre 2015
août 2015
juillet 2015
juin 2015
mai 2015
avril 2015
mars 2015
février 2015
janvier 2015
décembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
septembre 2014
août 2014
juillet 2014
juin 2014
mai 2014
avril 2014
mars 2014
février 2014
janvier 2014
décembre 2013
novembre 2013
octobre 2013
septembre 2013
août 2013
juillet 2013
juin 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
janvier 2013
décembre 2012
novembre 2012
octobre 2012
septembre 2012

fourni par

Nutrition

La vitamine D ce n'est pas que l'été


C’est drôle mais la vitamine D on en parle l’été quand il y a du soleil mais rarement l’hiver alors que c’est la période où nous sommes le plus exposés à des déficits voir des carences en vitamine D.


La vitamine D est une vitamine pas comme les autres du fait de sa structure et de son mode d’action. Certains pensent même qu’il ne s’agit plus vraiment d’une vitamine.
En effet la vitamine D se lit à un récepteur spécifique et peut  agir directement sur les gènes en activant ou inhibant leur expression. C’est sans doute la raison pour laquelle la vitamine D a de si nombreux effets sur notre organisme.
Son effet le plus connu est celui sur le  transport de calcium dans la matrice osseuse. L’industrie agro-alimentaire s’appuie  fortement sur cette allégation, en expliquant que la vitamine D renforce les os ! 
La vitamine D ne sert pas uniquement au transport de calcium. Il y a maintenant de nombreuses études considérant des effets divers de la vitamine D.
Ainsi la vitamine D serait garante de  notre santé psychique, cardiovasculaire, musculaire, métabolique et limiterait l’apparition de cancers colorectaux et du sein.
Les personnes âgées de plus de 65 ans constituent un groupe à risque de carence en vitamine D. Une complémentation améliore les fonctions cognitives, diminue la dépression, augmente le tonus musculaire et favorise ainsi le mouvement et les déplacements.
La vitamine D diminuerait le risque de développer un diabète de type 2 et chez les diabétiques, une complémentation en vitamine D améliore la sensibilité à l’insuline et contribue à stabiliser le traitement.

L’été notre organisme synthétise de la vitamine D à partir du cholestérol de la peau sous l’action des rayons ultraviolets du soleil. Les campagnes de prévention du cancer de la peau et du vieillissement cutané ont conduit à utiliser les protections solaires et à diminuer le temps d’exposition au soleil. Malgré tout 10 minutes d’exposition par jours des avant bras et de la nuque suffisent à couvrir les besoins en vitamine D et il est donc inutile de prolonger l’exposition au delà du raisonnable !  

Les apports recommandés journaliers sont estimés à 200 UI/j mais de nombreux experts estiment que cette recommandation est bien trop faible et doit être adaptée à la population considérée. On parle maintenant de 400 à 600UI/j voir 800UI/j pour les personnes obèses. On parle ici d’unité internationale(UI) sachant qu’un microgramme de vitamine D correspond à 40 UI.

Les personnes les plus exposées à des carences en vitamine D sont les enfants, les adolescents, les femmes enceintes, les personnes âgées de plus de 65 ans, les personnes obèses  et les sportifs. Il est souvent recommandé pour ces populations d’avoir recours à une dose de charge (1000 à 80 000 UI selon les catégories) sous forme de  complémentation au début de l’hiver et au début du printemps.



En hiver il faut avoir recours à des apports par l’alimentation ou la complémentation pour couvrir ses besoins Contrairement aux autres vitamines, la vitamine D peut être stockée dans le foie. Un dose de charge n’a pas de conséquences sur les fonctions hépatiques et permet ainsi une diffusion de la vitamine D pendant plusieurs mois.

Si vous n’êtes pas adepte des compléments alimentaires sachez qu’une alimentation à base de poissons gras, de produits laitiers ou d’huile s végétale enrichie en vitamine D permet de couvrir les besoins à minima.



Pour exemple retenez que:
100g de filet de maquereau en conserve apportent 220 UI,
100g de sardines à l’huile apportent 400UI
100g de foie de morue 2200UI,
100g d’huile de foie de morue 10 000 UI (une cuillère à soupe 1000 UI)100g de  beurre apportent péniblement 40UI/100g soit à peine 4 UI par tartine.  

on reviendrait presque à la vieille tradition consistant à prendre une cuillère à soupe d'huile de foie de morue pratiquée il n'y a pas si longtemps que ça!

0 commentaires pour La vitamine D ce n'est pas que l'été:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment