Xenelys Cosmeceuticals  - Message ou slogan
RSS Devenir Fan

Articles récents

Les fibres alimentaires bonnes pour les athlètes
poivron farcie au thon et yaourt
La salade verte un alimentsanté qui cache son jeu
La banane ferait grossir ? soyons sérieux
le lait concentré: Aliment de récupération du sportif

Articles les plus populaires

Carnosine: le nouveau resveratrol ?
Bien dormir, bien manger ou les bienfaits de la paresse
le resveratrol serait bon pour les muscles ?
Le resveratrol: la fin d'un mythe?
Les tomates vertes feraient maigrir ?

Catégories

bien être
l'aliment de la semaine
Nutrition Diabète Sport
Recette de la semaine
Santé

Archives

juin 2017
mai 2017
avril 2017
mars 2017
février 2017
janvier 2017
décembre 2016
novembre 2016
octobre 2016
septembre 2016
juillet 2016
juin 2016
mai 2016
avril 2016
mars 2016
février 2016
janvier 2016
décembre 2015
novembre 2015
octobre 2015
septembre 2015
août 2015
juillet 2015
juin 2015
mai 2015
avril 2015
mars 2015
février 2015
janvier 2015
décembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
septembre 2014
août 2014
juillet 2014
juin 2014
mai 2014
avril 2014
mars 2014
février 2014
janvier 2014
décembre 2013
novembre 2013
octobre 2013
septembre 2013
août 2013
juillet 2013
juin 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
janvier 2013
décembre 2012
novembre 2012
octobre 2012
septembre 2012

fourni par

Nutrition

La goutte ne touche pas que les bons vivants!

                                                                                    
Principe de la goutte.

La goutte est une accumulation d’acide urique dans le sang avec formation de cristaux au niveau des articulations. Cette accumulation entraine une inflammation locale causant des douleurs. Plusieurs facteurs seraient responsables des crises de goutte.
Des prédispositions génétiques, impliquant des anomalies dans la voie de formation de l’acide urique ou dans son élimination par les reins. Si vos parents ou grands parents avaient souvent de la goutte, vous serez plus prédisposé. L’âge, le surpoids, le diabète, certains médicaments et si vous êtes un homme, augmentent les risques de crises de goutte. Les femmes sont moins atteintes par la goutte jusqu'à la ménaopause. Les hormones sexuelles favorise la perméabilité rénale et l'élimination de l'acide urique.

Il est difficile d'agir sur la génétique mais certaines règles hygiéno-diététiques permettent de limiter les crises.

Règles hygiéno-diététiques :



Si vous êtes en surpoids, la perte de quelques kilos améliore l’élimination de l’acide urique. Le sport est aussi un élément protecteur. L'hypertension ainsi que le diabète sont des facteurs de risque. Un bon équilibre du diabète avec de l'exercice physique permet d'améliorer la sensibilité à l'insuline et donc l'élimination de l'acide urique.

Boire beaucoup d’eau favorise la diurèse et donc l’élimination de l’acide urique.On considère que boire environs 2 litres d'eau et sous forme de thé, tisanes, café est une règle à suivre.
Quelques aliments protecteurs :

Des études réalisées chez des volontaires ont pu montrer que certains aliments favorisaient l'élimination d'acide urique par les rein. Lors de la consommation de ces aliments, les taux d'acides uriques retrouvés dans les urines étaient supérieurs à ceux des personnes n'ayant pas consommé ces aliments.

  •   Lecafé : à raison de 2 à 4 tasses par jour permet d’éliminer l’acide urique. Le café même décaféiné est efficace, ce serait dû aux polyphénols et à l’acide chlorogénique contenus dans les grains de café.

  •   Les produits laitiers (fromages frais, lait, yaourts, fromages blanc) du fait d’une action anti-inflammatoire, il favorise l’élimination de l’acide urique. C’est un bon apport en protéine et remplace favorablement la viande au cours d’un repas.
  • Attention toutefois à éviter les fromages dits "fermentés" trop riches en purines, le précurseur de l'acide urique.

  •  La vitamine C : En cas de crise, la prise de 500mg de vitamine C permet une meilleure élimination de l’acide urique. Pensez à consommer régulièrement des fruits frais ou des jus de fruits (100% pur jus).

  • Les cerises et le jus de cerise seraient efficaces pour éliminer l'acide urique par les reins. Un à deux verres de jus de cerise serait efficace en cas de crise.

  •  Lescéréales, lepaincomplet : idéalement il serait judicieux de remplacer les céréales par leur homologue complet.

Les aliments riches en purines favorisant la crise de goutte

  •  Les alcools forts et surtout la bière : La bière est riche en purine et contient aussi de l’alcool ralentissant l’élimination de l’acide urique. Les bières sans alcool sont aussi à éviter. Le vin peut être  consommé avec modération (1 verre à table).

  •  Limiter la consommation de viande : selon sa tolérance. Les viandes dites rouges sont à risque. Les viandes blanches comme les volailles sont autorisées.


  •  Les abats (foie, rognon) les saucisses pour barbecue sont à éviter.
  •  Les crustacés sont à limiter.
  • Les poissons gras comme  Le thon, le hareng, la truite, maquereaux, sardines.(les poissons maigres sont autorisés)
  •   Les charcuteries sauf le jambon cuit.
  •  Le chocolat, le cacao.
  •   Les fruits oléagineux (amandes, noisettes, noix..)
  •  Chez les végétaux : Asperges, épinards sont à limiter surtout lors d’un repas contenant de la viande.
Contrairement aux idées reçus,  Les légumes secs comme les lentilles, haricots secs peuvent être consommé.Il a été montré que les purines qu'ils contiennent ne sont pas transformées en acide urique.

  •   Attention aux édulcorants et au fructose utilisé comme agent sucrant dans les sodas. Ils favoriseraient la synthèse d’acide urique.


  •  Préférer les fromages à pâtes molle type camembert ou fromages frais à la place des fromages fermentés type Emmental, beaufort, gruyère, roquefort
 
Pour résumer.

Pensez à boire régulièrement au moins 2 litre d’eau par jour (cela inclus le café ou le thé).

Au cours d’un repas évitez d’associer plusieurs aliments « à risque » (exemple : des asperges en entrée, une entrecôte, le tout avec une bière en apéritif).

Consommez chaque jour en alternance : 1 portion de viande, une portion de poisson, des œufs, un produit laitier ou du tofu comme apport en protéines.

Consommez le plus souvent possible des fruits et légumes verts apportant vitamine C et favorisant la diurèse.

Finissez votre repas avec un produit laitier en évitant les fromages fermentés et/ou trop gras.
 
 
 

0 commentaires pour La goutte ne touche pas que les bons vivants!:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment