Xenelys Cosmeceuticals  - Message ou slogan
RSS Devenir Fan

Articles récents

Diète alternée et changements métaboliques
Les polyphénols: absorption et effets sur l'organisme
Les fibres alimentaires bonnes pour les athlètes
poivron farcie au thon et yaourt
La salade verte un alimentsanté qui cache son jeu

Articles les plus populaires

Carnosine: le nouveau resveratrol ?
Bien dormir, bien manger ou les bienfaits de la paresse
le resveratrol serait bon pour les muscles ?
Le resveratrol: la fin d'un mythe?
Les tomates vertes feraient maigrir ?

Catégories

bien être
l'aliment de la semaine
Nutrition Diabète Sport
Recette de la semaine
Santé

Archives

décembre 2017
novembre 2017
juin 2017
mai 2017
avril 2017
mars 2017
février 2017
janvier 2017
décembre 2016
novembre 2016
octobre 2016
septembre 2016
juillet 2016
juin 2016
mai 2016
avril 2016
mars 2016
février 2016
janvier 2016
décembre 2015
novembre 2015
octobre 2015
septembre 2015
août 2015
juillet 2015
juin 2015
mai 2015
avril 2015
mars 2015
février 2015
janvier 2015
décembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
septembre 2014
août 2014
juillet 2014
juin 2014
mai 2014
avril 2014
mars 2014
février 2014
janvier 2014
décembre 2013
novembre 2013
octobre 2013
septembre 2013
août 2013
juillet 2013
juin 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
janvier 2013
décembre 2012
novembre 2012
octobre 2012
septembre 2012

fourni par

Nutrition

Mangeons des tomates!


Les tomates arrivent enfin sur les marchés ce qui est synonyme de printemps et de l’arrivée des beaux jours. C’est l’occasion de faire le plein en antioxydants, d’autant que les beaux jours sont aussi synonyme de reprise du sport et donc d’augmentation du stress oxydatif de l’organisme.

La Tomate détient sa couleur rouge grâce à ses pigments et notamment un caroténoïde, le lycopène.

Ce caroténoïde est très concentré dans la tomate mais aussi dans d’autres fruits comme le pamplemousse rose ou le melon.

 Le lycopène est maintenant reconnu en médecine pour ses propriétés antioxydantes et préventives contre certains cancers (prostate, sein, colon) et contre les maladies cardiovasculaires.


Il existe des corrélations entre la concentration sanguine en lycopène et le taux de cholestérol ou la prévalence de maladies cardiovasculaires. Les personnes ayant un taux plasmatique en lycopène élevé présenteraient moins de risque de maladies cardiovasculaires et auraient un taux de cholestérol plus bas.


La cigarette contribuerait à abaisser le taux sanguin de lycopène comme c’est aussi le cas pour le beta-carotène et la vitamine C.


Comme les autres membres de la famille des beta-carotènes, le lycopène nécessite des matières grasses pour être mieux absorbé.
La salade de tomate avec une vinaigrette à l’huile d’olive ou de colza a ici tout son sens. Mais pour être encore mieux absorbé par notre organisme, le lycopène doit subir une transformation par la température. La cuisson des tomates rend donc plus active ou mieux absorbable cette molécule de lycopène mais elle en détruit aussi une partie. Vous trouverez donc moins de lycopène dans les tomates en conserves que fraiches. Autre argument en faveur de la tomate, les effets du lycopène sont bien meilleurs lorsqu'il est consommé à partir du fruit plutôt qu'en compléments alimentaires.



Les tomates au four, les coulis, les purées, les soupes et même le ketch’up sont de bonnes sources de lycopène.

Nous devrions selon les recommandations, consommer en moyenne 15 à 20mg/j de lycopène pour obtenir de réels bénéfices sur la santé. Compte tenu du fait qu’une tomate contient en moyenne 7mg de lycopène, qu’une brique de sauce tomate contient 8-9g  ou qu’une cuillère de Ketch’up apporte 1mg vous voyez qu’il est simple d’atteindre les 15mg conseillés en variant les plaisirs.

Aliments
Lycopène (mg/100g)
Tomates fraiches
2 à 4 mg
Tomates cuites
3mg
pamplemousse rose frais
3mg
sauce tomate
  6mg


Les tomates peuvent se consommer sous plusieurs formes, coulis, purée, en conserve, fraiches, séchées, en jus, en soupe, en ketch’up ce qui permet d’en manger toute l’année (Réservez les tomates fraiches pour les beaux jours).

La tomate est très peu calorique, le ketch’up est plus sucré (26g/100g contre à peine 2g pour une tomate fraiche).

Les tomates sont aussi source de potassium (250mg/100g) et de sodium (3mg/100g) et contiennent en moyenne 1 à 2g de fibres, les formes concentrées pouvant apporter jusqu’à 5g. Les fibres contribuent aussi à abaisser le cholestérol, à ralentir l’absorption des sucres et améliore le transit intestinal.

N’hésitez plus et mangez des tomates !

Réferences:


Graham DL, Carail M, Caris-Veyrat C, Lowe GM.
Food Chem Toxicol. 2010 Aug-Sep;48(8-9):2413-20. doi: 10.1016/j.fct.2010.06.001. Epub 2010 Jun 8


 

0 commentaires pour Mangeons des tomates!:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment