Xenelys Cosmeceuticals  - Message ou slogan
RSS Devenir Fan

Articles récents

Les fibres alimentaires bonnes pour les athlètes
poivron farcie au thon et yaourt
La salade verte un alimentsanté qui cache son jeu
La banane ferait grossir ? soyons sérieux
le lait concentré: Aliment de récupération du sportif

Articles les plus populaires

Carnosine: le nouveau resveratrol ?
Bien dormir, bien manger ou les bienfaits de la paresse
le resveratrol serait bon pour les muscles ?
Le resveratrol: la fin d'un mythe?
Les tomates vertes feraient maigrir ?

Catégories

bien être
l'aliment de la semaine
Nutrition Diabète Sport
Recette de la semaine
Santé

Archives

juin 2017
mai 2017
avril 2017
mars 2017
février 2017
janvier 2017
décembre 2016
novembre 2016
octobre 2016
septembre 2016
juillet 2016
juin 2016
mai 2016
avril 2016
mars 2016
février 2016
janvier 2016
décembre 2015
novembre 2015
octobre 2015
septembre 2015
août 2015
juillet 2015
juin 2015
mai 2015
avril 2015
mars 2015
février 2015
janvier 2015
décembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
septembre 2014
août 2014
juillet 2014
juin 2014
mai 2014
avril 2014
mars 2014
février 2014
janvier 2014
décembre 2013
novembre 2013
octobre 2013
septembre 2013
août 2013
juillet 2013
juin 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
janvier 2013
décembre 2012
novembre 2012
octobre 2012
septembre 2012

fourni par

Nutrition

Bien manger pour bien vieillir


La baisse des fonctions cognitives et des performances de nos neurones est inévitable avec l’âge. Le cerveau est un organe qui vieilli et qui n’a pas beaucoup de mécanismes de réparation ni de défenses contre les agressions extérieurs.
La baisse des fonctions cognitives est donc inévitable ? Certainement mais le mode de vie et l’alimentation permet de ralentir cette baisse des fonctions cognitives. Il s’agit de bien manger pour bien vieillir !
Le nombre d’études sur le sujet augmente et il apparait de plus en plus que certains nutriments auraient des effets bénéfiques pour notre cerveau. Il serait donc maintenant recommandé d’avoir tout au long de sa vie une alimentation qui permettrait de limiter les agressions (stress oxydatif) un peu à l’image des effets à long terme d’une bonne alimentation sur les fonctions cardiovasculaires.


 
La plupart des études ce sont focalisées sur les vitamines et les minéraux. Avec l’âge les habitudes alimentaires changent, les fonctions intestinales diminuent et avec, le transport de certaines vitamines. En 2014 une étude publiée dans le British Journal of Medicine, mit en évidence un lien entre vitamine B12, B9, D et performances cognitives. Ces apports étant associés à une forte consommation de fruits, légumes, céréales complètes et poissons gras.

En 2015, une étude réalisée sur 447 personnes a montré qu’un régime de type méditerranéen (riche en fruits, légumes et poissons gras) améliorait les performances intellectuelles. Ces effets seraient fortement liés à la présence d’oméga-3 et de resveratrol présent surtout dans les fruits et légumes rouges.

Vitamine B12 et Vitamine B9

Les vitamines B12 et B9 jouent un rôle important dans la physiologie neuronale. La vitamine B12 associée à la vitamine B9 intervient dans l’élimination de l’homocystéine, un produit de dégradation des protéines. Une accumulation d’homocystéine serait la cause d’accidents cardiovasculaire mais aussi de mort neuronale. L’homocystéine est toxique. Il existe dans certaines régions d’Europe des populations ayant une mutation dans une enzyme intervenant dans le cycle d’élimination de l’homocystéine. Chez ces personnes des retards mentaux existe chez les homozygotes.


Les personnes adeptes d’un régime végétalien c’est-à-dire sans aliments d’origine animale sont à risque de carence en vitamine B12 et donc à risque d’accumulation d’homocystéine pouvant laisser craindre d’une accélération des pertes des fonctions cognitives avec l’âge ou un risque de retards de croissance chez les enfants. Il est recommandé chez ces personnes d’avoir recours à une complémentation en vitamine B12 et B9.

La vitamine B9 (acide folique), présente surtout dans les légumineuses, les épinards, les asperges, augmenterait la production d’oxyde nitrique (NO) dans l’organisme. Le NO est un puissant vasodilatateur et contribue à abaisser la tension artérielle et favoriser l’irrigation des organes.
La vitamine B9 intervient aussi dans les mécanismes de réparation de l’ADN. Des carences en vitamine B9 conduisent à des malformations congénitales (bec de lièvre, spina bifida) mais aussi un vieillissement cellulaire accéléré.
 
Une alimentation proche du type méditerranéen serait donc aussi importante pour le maintient d’une bonne santé cérébrale que cardiaque. Adopter ce type de régime peut demander des efforts et le mieux est d’être encadré et suivi par un professionnel de la nutrition. Le risque est d’abaisser de trop les apports en protéines animales risquant alors d’accélérer la fonte musculaire synonyme de perte d’autonomie. Adopter un nouveau régime sans avoir été conseillé au préalable peut entrainer des risques pour sa santé à moyen ou long terme.

Références:


Huhn S, Kharabian Masouleh S, Stumvoll M, Villringer A, Witte AV. Components of a Mediterranean diet and their impact on cognitive functions in aging. Front Aging Neurosci. 2015;7:132


Mosconi L, Murray J, Davies M, et al. Nutrient intake and brain biomarkers of Alzheimer's disease in at-risk cognitively normal individuals: a cross-sectional neuroimaging pilot study. BMJ Open. 2014;4(6):e004850
 

0 commentaires pour Bien manger pour bien vieillir:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment