Xenelys Cosmeceuticals  - Message ou slogan
RSS Devenir Fan

Articles récents

Les fibres alimentaires bonnes pour les athlètes
poivron farcie au thon et yaourt
La salade verte un alimentsanté qui cache son jeu
La banane ferait grossir ? soyons sérieux
le lait concentré: Aliment de récupération du sportif

Articles les plus populaires

Carnosine: le nouveau resveratrol ?
Bien dormir, bien manger ou les bienfaits de la paresse
le resveratrol serait bon pour les muscles ?
Le resveratrol: la fin d'un mythe?
Les tomates vertes feraient maigrir ?

Catégories

bien être
l'aliment de la semaine
Nutrition Diabète Sport
Recette de la semaine
Santé

Archives

juin 2017
mai 2017
avril 2017
mars 2017
février 2017
janvier 2017
décembre 2016
novembre 2016
octobre 2016
septembre 2016
juillet 2016
juin 2016
mai 2016
avril 2016
mars 2016
février 2016
janvier 2016
décembre 2015
novembre 2015
octobre 2015
septembre 2015
août 2015
juillet 2015
juin 2015
mai 2015
avril 2015
mars 2015
février 2015
janvier 2015
décembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
septembre 2014
août 2014
juillet 2014
juin 2014
mai 2014
avril 2014
mars 2014
février 2014
janvier 2014
décembre 2013
novembre 2013
octobre 2013
septembre 2013
août 2013
juillet 2013
juin 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
janvier 2013
décembre 2012
novembre 2012
octobre 2012
septembre 2012

fourni par

Nutrition

Repas de fêtes et histamine ne font pas bon ménage



Les fêtes de fin d'année approchent et des aliments inhabituels tout au long de l'année seront consommés en grande quantité avec le lôt d'indigestions, d'intolérances et de nausées. La plupart du temps l'histamine est en cause.



L’histamine est une molécule impliquée dans les mécanismes inflammatoires et allergiques.
Cette molécule est produite dans le corps à partir d’un acide aminé, l’histidine, et est stockée dans des cellules immunitaires, les mastocytes, qui libèreront l’histamine en présence d’un allergène.
L’histamine appartient à un groupe de molécules, les amines biogènes, qui agissent au niveau cérébral et vasculaire. Parmi ces amines, nous retrouvons la tyramine, la putrescine, la cadaverine qui proviennent de l’action des  bactéries intestinales ou proviennent de certains aliments.
 
L’intoxication à l’histamine est souvent considérée à tort comme une allergie alimentaire. Cette intoxication fait suite à l’ingestion d’aliments riches en histamines (fruits de mer, crustacés) ou d’aliments qualifiés d’histamino-libérateurs.
Les symptômes:

Les symptômes d’une intoxication à l’histamine apparaissent rapidement (qqs minutes à qqs heures au plus). Les symptômes sont caractéristiques des effets vasodilatateurs de l’histamine. Des rougeurs au niveau du visage et de la nuque, des démangeaisons et rougeurs de la peau, mal de tête, gorge irritée, picotements sur les lèvres, palpitations cardiaques, étourdissement, maux d’estomacs. Ces symptômes disparaissent spontanément après quelques heures.
L’intoxication à l’histamine est souvent mal diagnostiquée et est à tort considérée comme une allergie alimentaire alors qu’il n’y a pas de mise en cause des IgE, anticorps anti-allergènes, libérés lors d’allergies.

L’intolérance à l’histamine est aussi souvent couplée à la tyramine présente dans les aliments fumée et responsable de la libération d’histamine. Le bon diagnostique permet dans certains cas de ne pas proscrire la consommation d’aliments contenant l’histamine (ou la tyramine) mais d’en déterminer un seuil de déclenchement des symptômes afin d’établir des quantités maximums tolérées.

Aliments riches en histamine :

Parmi les aliments riches en histamine et tyramine nous avons les poissons et les fromages à pâte cuite vieillie (beaufort, cheddar, gruyère, roquefort..).
Le thon mal conservé peut être une source importante d’histamine par action des bactéries lorsqu’il y a rupture de la chaine du froid. Les poissons de la famille des scombridés (Thon, maquereaux) sont les plus riches en histamine. Les sardines, harengs et anchois peuvent aussi être incriminés.
Les poissons sont riches en histidine et c’est l’action des bactéries qui transforme l’histidine en histamine. L’histamine résiste très bien à la chaleur, il est donc important de bien maitriser la chaine du froid.
Le chocolat, les aliments fermentés (bière, choucroute) et le gibier faisandé peuvent conduire à des intoxications à l’histamine.
 
Histamino libérateurs :
Certains aliments ne contiennent pas d’histamines mais leurs caractéristiques allergisantes font qu’ils conduisent à la libération d’histamine par les mastocytes de l’organisme et par conséquent induit une forte augmentation d’histamine sanguine induisant les symptômes de l’intoxication.
 
Parmi les aliments histamino-libérateurs nous retrouvons des fruits (tomate, fraise, ananas,  banane, les agrumes…), des légumineuses dont les arachides, les poissons et les crustacés, l’œuf, l’alcool (vins blanc pétillants principalement) et des colorants alimentaires comme la tartrazine (E 102).
Bien qu’un seuil de toxicité de 50mg/kg soit fixé par des normes sanitaires, il est difficile d’estimer les quantités d’histamine susceptibles de déclencher les symptômes chez un individu. Certaines personnes seront plus sensibles que d’autres, certains facteurs modifieront la sensibilité (prise d’alcool, de médicaments bloquant les processus d’élimination de l’histamine), présence de tyramine dans les aliments en plus de l’histamine etc...
 
Alors comment passer un bon réveillon sans nausées, ni rougeurs ?
La consultation nutritionnelle a ici tout son sens. Une détermination précise des aliments qui déclenchent l’apparition des symptômes, les associations d’aliments sont des pistes qui permettent d’élaborer une stratégie permettant de ne pas dépasser le seuil critique.
Ainsi une personne très sensible évitera la coupe de champagne ou de crémant en apéritif si des crustacés, des fruits de mers sont servi à table ou si un plateau de fromage est présent.
Il faut apprendre à faire des choix afin de ne pas « surcharger « l’organisme d’histamine.


 

 

0 commentaires pour Repas de fêtes et histamine ne font pas bon ménage:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment