Xenelys Cosmeceuticals  - Message ou slogan
RSS Devenir Fan

Articles récents

Les fibres alimentaires bonnes pour les athlètes
poivron farcie au thon et yaourt
La salade verte un alimentsanté qui cache son jeu
La banane ferait grossir ? soyons sérieux
le lait concentré: Aliment de récupération du sportif

Articles les plus populaires

Carnosine: le nouveau resveratrol ?
Bien dormir, bien manger ou les bienfaits de la paresse
le resveratrol serait bon pour les muscles ?
Le resveratrol: la fin d'un mythe?
Les tomates vertes feraient maigrir ?

Catégories

bien être
l'aliment de la semaine
Nutrition Diabète Sport
Recette de la semaine
Santé

Archives

juin 2017
mai 2017
avril 2017
mars 2017
février 2017
janvier 2017
décembre 2016
novembre 2016
octobre 2016
septembre 2016
juillet 2016
juin 2016
mai 2016
avril 2016
mars 2016
février 2016
janvier 2016
décembre 2015
novembre 2015
octobre 2015
septembre 2015
août 2015
juillet 2015
juin 2015
mai 2015
avril 2015
mars 2015
février 2015
janvier 2015
décembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
septembre 2014
août 2014
juillet 2014
juin 2014
mai 2014
avril 2014
mars 2014
février 2014
janvier 2014
décembre 2013
novembre 2013
octobre 2013
septembre 2013
août 2013
juillet 2013
juin 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
janvier 2013
décembre 2012
novembre 2012
octobre 2012
septembre 2012

fourni par

Nutrition

Effet Yoyo: et si c'était le tryptophane?


Dans les pays industrialisés, le surpoids et l’obésité ont une croissance épidémique. Bien que les causes premières du développement de l’obésité chez une personne ne soient pas connues, il est bien établi qu’un excès calorique par l’alimentation associé à la sédentarité, déséquilibre la balance énergétique en faveur d’une prise de poids. La restriction calorique, en diminuant les apports en sucres et graisses par un régime alimentaire est efficace pour perdre du poids à court et moyen terme. Tous les régimes réduisant les apports caloriques de 500 à 700kcal/j ont montré leur efficacité avec une perte moyenne de poids de 6Kg en 12 semaines. Plusieurs grandes études longitudinales ont également conclue qu’aucun régime n’était efficace au-delà de 6 mois avec inexorablement une reprise du poids initial voir au-delà. Il est fréquent que des personnes en surpoids pratiquent plusieurs régimes puis abandonnent par découragement. C’est l’effet yoyo.


Pourquoi est il plus compliqué de maintenir son poids que d’en perdre ?

Au cours d’un régime hypocalorique, la perte de poids abaisse le métabolisme de base du fait d’un poids inférieur. La sécrétion des  hormones impliquées dans le contrôle de l’appétit est perturbée comme par exemple la leptine qui est censée réduire l’appétit et qui est produite par les cellules graisseuses. Un ralentissement de la perte de poids et la faim s’installent conduisant à une baisse de motivation et un arrêt du régime.

Chez une personne en surpoids ou obèse, une inflammation chronique est présente en raison des molécules inflammatoires synthétisées par les cellules graisseuses. Cette inflammation ralenti l’action de l’insuline et la synthèse de sérotonine à partir du tryptophane.


Le tryptophane est un acide aminé essentiel, présent en petite quantité dans l’alimentation. Le tryptophane est transformé en acide kynurénique puis en vitamine B3 ou en sérotonine, un antidépresseur naturel.

Une perte de poids après un régime hypocalorique diminue les quantités de tryptophane sanguin et donc de sérotonine dans le cerveau. Cette diminution pourrait expliquer les compulsions sucrées chez les personnes suivant un régime ainsi que l’état dépressif souvent responsable de l’abandon du régime.  

 

Comment éviter se tournant critique dans le contrôle du poids ?


L’exercice physique contribue en théorie à faire pencher la balance énergétique du coté des dépenses. Des études ont montré qu’au final, l’exercice physique augmentait l’appétit (surtout chez les hommes) amoindrissant les effets de l’exercice physique sur la perte de poids. A dépense énergétique équivalente, les exercices physiques d’intensité modérée mais long (marche rapide, course à pied) ou les exercices d’intensité plus forte mais courts (fitness, musculation) auraient les mêmes effets sur la perte de poids.

Les exercices physiques intenses de courte durée seraient plus efficaces pour stimuler le métabolisme de base et diminuer l’inflammation chronique, améliorant alors la sensibilité à l’insuline et le métabolisme énergétique.



Ce type d’activité physique de courte durée est plus adapté à la vie citadine et aux contraintes de temps de la vie de tous les jours. Une activité physique régulière de 30 minutes tous les deux jours permet d’élever le taux sanguin de tryptophane par rapport à une activité intense et longue (running de plusieurs heures) qui abaisserait le taux sanguin en tryptophane.

Les muscles, en contraction, produisent des anti-inflammatoires, protégeant le tryptophane. Ils absorbent les acides aminés qui sont en compétition avec le tryptophane pour accéder au cerveau, ce qui laisse le champ libre à la synthèse de sérotonine. C’est sans doute la raison pour laquelle, une simple activité de 30 minutes en extérieur permet d’être plus détendu(e) et moins stressé(e).

 

Au cours régime hypocalorique encadré par un professionnel, lorsque le poids commence à stagner, il vous indiquera sans doute qu’il faut maintenant augmenter votre niveau d’activité physique. Si ces conseils sont en plus associés à des conseils culinaires permettant d’augmenter les apports en tryptophane, vous avez toutes les chances de votre coté pour maintenir à long terme votre poids « bien-être » sans avoir recours à un n-ième régime, qui à la longue peut conduire à une « résistance » à l’amaigrissement.

Références:


Strasser B, Sperner-Unterweger B, Fuchs D, Gostner JM.
Curr Top Behav Neurosci. 2017;31:95-115. doi: 10.1007/7854_2016_23

Swift DL, Johannsen NM, Lavie CJ, Earnest CP, Church TS.
Prog Cardiovasc Dis. 2014 Jan-Feb;56(4):441-7. doi: 10.1016/j.pcad.2013.09.012. Review


Strasser B, Fuchs D.
Int J Tryptophan Res. 2016 May 10;9:9-16. doi: 10.4137/IJTR.S33385. Review

0 commentaires pour Effet Yoyo: et si c'était le tryptophane?:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment