Xenelys Cosmeceuticals  - Message ou slogan
RSS Devenir Fan

Articles récents

caféine: absorption et élimination
Diète alternée et changements métaboliques
Les polyphénols: absorption et effets sur l'organisme
Les fibres alimentaires bonnes pour les athlètes
poivron farcie au thon et yaourt

Articles les plus populaires

Carnosine: le nouveau resveratrol ?
Bien dormir, bien manger ou les bienfaits de la paresse
le resveratrol serait bon pour les muscles ?
Le resveratrol: la fin d'un mythe?
Les tomates vertes feraient maigrir ?

Catégories

bien être
l'aliment de la semaine
Nutrition Diabète Sport
Recette de la semaine
Santé

Archives

décembre 2017
novembre 2017
juin 2017
mai 2017
avril 2017
mars 2017
février 2017
janvier 2017
décembre 2016
novembre 2016
octobre 2016
septembre 2016
juillet 2016
juin 2016
mai 2016
avril 2016
mars 2016
février 2016
janvier 2016
décembre 2015
novembre 2015
octobre 2015
septembre 2015
août 2015
juillet 2015
juin 2015
mai 2015
avril 2015
mars 2015
février 2015
janvier 2015
décembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
septembre 2014
août 2014
juillet 2014
juin 2014
mai 2014
avril 2014
mars 2014
février 2014
janvier 2014
décembre 2013
novembre 2013
octobre 2013
septembre 2013
août 2013
juillet 2013
juin 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
janvier 2013
décembre 2012
novembre 2012
octobre 2012
septembre 2012

fourni par

Nutrition

Fenugrec et diabète: oui mais pas n'importe comment

De plus en plus de personnes se tournent vers les médecines traditionnelles pensant que c'est une alternative plus sûre que la médecine allopathique.
Pourtant les plantes ne sont pas exempts de tous risques. Un exemple avec le Fenugrec qui peut interesser les diabétiques pour les effets hypoglycémiants.

Cette plantes dont les graines sont utilisées comme condiment, a des effets hypoglycémiant, probablement via des mécanismes similaires à ceux de la metformine (action sur l'AMPK musculaire). Les effets seraient observés pour des doses comprises entre 10 et 15g par jours (1 cuillère à soupe).


Cette plante cultivée en Asie mais aussi en France (Gironde) pourrait être une alternative bon marché pour le traitement du diabète de type 2 dans les pays en voie de développement. Malheureusement les études sur les effets hypoglycémiants du Fenugrec sont trops hétérogènes pour pouvoir être comparées et conclure à un effet bénéfique ou non du Fenugrec. Soit les études mélangent les diabètiques de type 1 et type 2 (!), soit elles ne sont pas réalisées contre un placébo, soit elles ne comportent qu'un trop faible échantillon de patients.

Il peut y avoir des risques d'hypoglycémie car selon l'origine de la plante, son degré de maturationet sa préparation, la concentration en principe actif peut varier.

Le Fenugrec agirait comme "sensibilisateur" à l'insuline sur les muscles, le foie et le tissus adipeux. Son action est indépendante de l'insuline et favoriserait l'entrée du glucose dans les cellules par des mécanismes différents, d'où son effet hypoglycémia pouvant être additif à d'autres traitements.
L'action du Fenugrec sur le foie expliquerait ses effets hypoglycémiants post-prandials (après le repas) et serait la principale raison de sa prescription chez les diabétiques de type 2 sujets aux hyperglycémies post-prandiales.

Le Fenugrec améliore l'entrée du glucose dans les muscles, optimiserait le recyclage de la créatine en phosphocréatine et augmenterait le nombre de mitochondries dans les cellules musculaires. Pour ces raisons, le Fenugrec pourrait être un bon complément en phase d'entrainement chez les sportifs (augmenter le glycogène musculaire).

Effets indésirables:

Le Fenugrec a des effets semblables à l'ocytocyne et donc déconseillé aux femmes enceintes (risques de fausses couches).
Le Fenugrec peut être prescrit pour augmenter ou favoriser la montée du lait chez la femme allaitante. Certaines études montrent une relative efficacité comme gallactogogue mais aucune étude ne c'est penchée sur les risque que cela pouvait entrainer chez le nourrisson.
Le Fenugrec est déconseillé aux personnes sous anticoagulants comme la warfarine. Le fenugrec ralenti l'élimination du médicament, ce qui peut conduire à des surdosages par addition. Il peut donc y avoir des risques accrus  de saignements.


Références:


Rawat AK, Korthikunta V, Gautam S, Pal S, Tadigoppula N, Tamrakar AK, Srivastava AK.
Fitoterapia. 2014 Dec;99:307-17.

Heck AM, DeWitt BA, Lukes AL.Am J Health Syst Pharm. 2000 Jul 1;57(13):1221-7; quiz 1228-30. Review.

Forinash AB, Yancey AM, Barnes KN, Myles TD.
Ann Pharmacother. 2012 Oct;46(10):1392-404. doi: 10.1345/aph.1R167. Review

Supplements for Diabetes Mellitus: A Review of the Literature.Yilmaz Z, Piracha F, Anderson L, Mazzola N.J Pharm Pract. 2016 Sep 11

0 commentaires pour Fenugrec et diabète: oui mais pas n'importe comment:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment