Xenelys Cosmeceuticals  - Message ou slogan
RSS Devenir Fan

Articles récents

Le lait chocolaté l'ami du sportif en récupération
Diabète de type 1 et myopathie
Le contact avec la nature diminuerait le stress mais..
L'huile d'Origan contre les bactéries
Le sel: coupable ou innocent ?

Articles les plus populaires

Carnosine: le nouveau resveratrol ?
Bien dormir, bien manger ou les bienfaits de la paresse
le resveratrol serait bon pour les muscles ?
Le resveratrol: la fin d'un mythe?
Les tomates vertes feraient maigrir ?

Catégories

bien être
l'aliment de la semaine
Nutrition Diabète Sport
Recette de la semaine
Santé

Archives

juin 2018
mai 2018
avril 2018
mars 2018
février 2018
janvier 2018
décembre 2017
novembre 2017
juin 2017
mai 2017
avril 2017
mars 2017
février 2017
janvier 2017
décembre 2016
novembre 2016
octobre 2016
septembre 2016
juillet 2016
juin 2016
mai 2016
avril 2016
mars 2016
février 2016
janvier 2016
décembre 2015
novembre 2015
octobre 2015
septembre 2015
août 2015
juillet 2015
juin 2015
mai 2015
avril 2015
mars 2015
février 2015
janvier 2015
décembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
septembre 2014
août 2014
juillet 2014
juin 2014
mai 2014
avril 2014
mars 2014
février 2014
janvier 2014
décembre 2013
novembre 2013
octobre 2013
septembre 2013
août 2013
juillet 2013
juin 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
janvier 2013
décembre 2012
novembre 2012
octobre 2012
septembre 2012

fourni par

Nutrition

Plantes et arythmies


Plantes et Arythmies cardiaques


Une arythmie cardiaque est un problème dû à un fonctionnement anormal de la contraction. Le cœur bat de façon autonome grâce à des mouvements d’ions régulés (potassium, sodium, calcium) de part et d’autre de la membrane de la cellule cardiaque. Des anomalies dans ces mouvements ioniques conduisent à un ralentissement, une accélération du rythme ou à une désynchronisation des battements entre oreillettes et ventricules.
Le cœur bat normalement entre 50 et 80 fois à la minute au repos. Une arythmie est une modification du rythme cardiaque sans raison apparente. Une arythmie peut ralentir les battements cardiaques (bradycardie, soit moins de 50 battements à la minute), les accélérer (tachycardie, soit plus de 100 battements à la minute) ou provoquer un rythme irrégulier (la fibrillation auriculaire est une contraction des oreillettes asynchrone avec les ventricules, l’extrasystole est la contraction d’une zone du myocarde distante des foyers de contraction).
 On estime en France environs 50 000 décès par an dus à des troubles du rythme cardiaque et des complications liées à ces anomalies du rythme cardiaque.  Près de 250 000 personnes sont appareillées avec un pacemaker pour notamment diminuer les risques de mort subite.

Plusieurs causes peuvent conduire à une arythmie cardiaque: le stress, l’excès de tabac, d'alcool ou d'excitants comme le café, des pathologies cardiaques, vasculaires ou pulmonaires. Parmi d’autres causes, la déshydratation, certains médicaments (diurétiques) et le vieillissement normal sont à prendre en compte. L’augmentation des arythmies est principalement due à un vieillissement de la population, l’arythmie touchant près de 10% des personnes de plus de 80 ans alors qu’elle ne touche qu’environ 1% de la population adulte.
Les médicaments utilisés dans le traitement des arythmies agissent sur les mouvements d’ions dans la cellule cardiaque, responsables de la contraction du cœur. Ces médicaments sont issus de molécules existantes dans la nature. Depuis très longtemps la médecine traditionnelle soigne les troubles bénins du rythme cardiaque par les plantes. Voici un petit panel de plantes aux actions cardiomodératrices.
Attention il ne s’agit pas de vous détourner d’un cardiologue car seul lui est compétent pour diagnostiquer une arythmie et de prescrire le traitement le plus approprié (médicaments ou  chirurgie). Le but de cet article est simplement de présenter et d’expliquer le fonctionnement de plantes communes dans nos régions aux effets cardiomodulateurs.
 
 
 L'Agripaume
 
Agripaume (Leonaurus cardiaca).
L’agripaume cardiaque est de tradition européenne et asiatique dans le traitement des troubles du rythme cardiaque. L’Agripaume possède aussi effets sédatifs et antispasmodiques. Les glycosides de phenyl propanoïdes seraient responsables des effets cardiaques de l’Agripaume. Parmi ce groupe de molécules, le lavandulifolioside a montré chez le rat, un allongement des intervalles PR, QRS et QT de l’électrocardiogramme.
 
 
 
 L’agripaume peut être considérée comme un anti-arythmique de classe 3 du fait de l’allongement du temps de re-polarisation (canaux potassiques espace S-T), ralentissant le rythme cardiaque.
Les anti-arythmique de classe III peuvent être utilisés pour la prise en charge de toutes les arythmies, qu'elles soient d'origine auriculaire ou ventriculaire. Leur efficacité « à tous les étages » en fait la classe d'anti-arythmiques la plus utilisée. Les anti-arythmiques de classe III agissent en augmentant la durée du potentiel d’action des cellules cardiaques, et en ralentissant la re-polarisation. Leur action consiste ainsi à ralentir la fréquence cardiaque.
 
Wexin Keli

Le Wexin Keli est une préparation de plantes prescrite pour les troubles du rythme cardiaque, les troubles de l’éjection ventriculaire et de l’inflammation cardiaque. Le Wexin Keli est composé de 5 extraits de plantes : du Nardostachys chinensis Batal , du Codonopsis, du notoginseng, de l’ambre, et du Rhizoma polygonati.
Le wexin keli est l’une des rares préparations à être reconnue pour son efficacité sur la fibrillation auriculaire par les agences médicales. Le wexin kelly ralenti l’entrée de sodium dans les cellules cardiaques (dépolarisation) et  prolonge la période réfractaire (hyperpolarisation au cours de la re-polarisation).

Le Quinquina

Le Quiquina (différentes espèces) :
L’écorce de Quiquina est riche en alkaloîdes comme la chinchonine, la quinidine et la quinine. La quinine est utilisée dans le traitement de la Malaria depuis le 17 siècle. C’est elle qui est encore  présente dans la boisson schweppes (à des concentrations bien plus faibles qu’à l’origine), développée pour prévenir la Malaria chez les riches colons!
C’est en 1918 que Walter Frey décrivit les effets anti-arythmiques du quiquina.
Le quiquina est assimilé à un anti-arythmique de classe 1A en raison des effets sur l’allongement du potentiel d’action (ralentissement du rythme).
Les anti-arythmique de classe 1 sont utilisés sur des arythmies auriculaires (oreillettes). On les utilise pour prévenir une éventuelle fibrillation auriculaire. Les anti-arythmiques de classe 1 ralentissent l’entrée des ions Na+ dans la cellule au cours de la première phase du potentiel d’Action. Ils stabilisent la membrane en se fixant sur celle-ci et en ralentissant le passage des ions Na (dépolarisation) et K (re-polarisation). La quinidine, de classe 1A, allonge le potentiel d’action et prévient les récidives de troubles auriculaires.
Le quiquina peut interagir avec les médicaments transformés par l’enzyme CYP3A4 (Foie). Le Quinquina, en stimulant l’activité de CYP3A4, diminue la concentration des médicaments transformés par cette enzyme. Par exemple, la carbamazépine,un neuroleptique utilisé dans l’épilepsie, voit  ses effets diminuer lors d’une prise concomitante de Quiquina.  
 L'Aubépine

 L’Aubépine (Crataegus oxycantha).
Les extraits des baies et des fleurs sont couramment utilisés par les herboristes dans le traitement de l’angine de poitrine, les arythmies, l’hypertension.
En France on utilise plutôt les fleurs tandis qu’en Allemagne et Europe de l’Est les baies sont préférées. Les extraits d’aubépines ont des effets inotropes positifs (Augmente la contraction cardiaque) , vasodilatateurs et amélioreraient la perfusion du myocarde (par les coronaires, améliore l’irrigation sanguine du myocarde). L’aubépine est assimilée à un anti-arythmique de classe 3 (voir Agripaume) de part ses actions inhibitrices sur les canaux potassiques (re-polarisation). L’Aubépine agirait sélectivement sur les canaux potassiques alors que l’Agripaume agit également sur les canaux calciques et serait donc moins sélective.
L’Aubépine est aussi un inhibiteur du thromboxane A2 (produit par les plaquettes (thrombocytes) et stimule  l’agrégation plaquettaire), l’aubépine est à éviter dans le cas d’utilisation d’anticoagulants.
En absence de données sur la toxicité de l’Aubépine, elle ne doit pas être prescrite chez un patient ayant un traitement pour l’insuffisance cardiaque.

L'Ammi Elevé
 
 Ammi Elevé (Ammi majus) :
L’Ammi Elevé a longtemps été utilisée en Afrique du Nord pour autre chose que le traitement de troubles du rythme cardiaque et c’est seulement après la seconde guerre mondiale (1946) que les effets anti-arythmiques de l’Ammi Elevé ont été décrits.  Un technicien travaillant pour le Dr Hollmann, observa une amélioration de son angine de poitrine après la prise fortuite d’extraits d’Ammi Elevé. Ils entreprirent d’en isoler la molécule responsable (ahhh ces biochimistes !!) et identifièrent La Khelline comme principe actif. La Khelline sera à l’origine de   l’Amiodarone, prescrite dans le traitement de l’angine de poitrine (Angor).  D’autres études sur l’Amiodarone ont montré des effets anti-arythmique et cette molécule est maintenant classée comme anti-arythmique de classe 3.
Du fait de la parenté entre l’amiodarone et la Khelline de l’Ammi Elevé, on peut penser que les interactions et effets secondaires sont semblables même si des études seraient préférables (mais elles n’ont pas été faites !). L’amiodarone induit un hyperthyroïdisme qui peut aussi être observé avec l’Ammi Elevé. Des dépôts pigmentaires dans la rétine d’oiseaux consommant de l’Ammi Elevé ont été décrits ainsi que chez l’homme traité à  l’amiodarone.
 
 L’épine Vinette (berberis vulgaris)
Plante commune en Europe, Asie et Amérique du Nord, les extraits de baies et de racines sont utilisés. Les racines sont plus riches en alkaloïdes comme la berberine aux multiples actions (vasodilatateur, antipyrétique, anti-diabétique..).
La médecine Chinoise l’utilise dans le traitement de la fièvre et des troubles intestinaux. En Iran, les extraits de racines d’épine vinette sont utilisés comme agents antibactériens, contre la fièvre et pour traiter les arythmies.. Les effets anti-arythmiques passeraient par une inhibition des canaux potassiques I(il existe plusieurs types de canaux pour un même ion, ils se différencient par leur cinétique d’ouverture ou leur sensibilité pharmacologique)
 Les canaux  I sont activés et inactivés rapidement après la dépolarisation. Ils sont responsables du maintien du potentiel de membrane et de la re-polarisation. En inhibant I  la re-polarisation est retardée et le potentiel d’action allongé. La berberine, comme la Quinine est un anti-arythmique de classe 1A.
La berberine est un puissant inhibiteur de l’enzyme CYP3A4 un peu à l’image du jus de pamplemousse. Une telle inhibition peut entrainer un surdosage de médicaments (inhibition de la voie de dégradation) comme les statines, les œstrogènes, les béta-bloquants, ou le midazolan (sédatif). Il est impératif d’avertir le médecin, anesthésiste ou pharmacien de la prise de berberine ou d’extraits d’épine vinette en raison des dangers potentiels de telles interactions.
 
Référence:
Brenyo A, Aktas MK.
Am J Cardiol. 2014 Mar 1;113(5):897-903. doi: 10.1016/j.amjcard.2013.11.044. Epub 2013 Dec 12. Review
 

0 commentaires pour Plantes et arythmies:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment